Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Opération coup de poing des jeunes agriculteurs au Leclerc Pau université : "on ne compte pas pour du beurre"

lundi 30 octobre 2017 à 17:17 Par Marie-Line Napias, France Bleu Béarn et France Bleu Pays Basque

Une dizaine de membres des Jeunes Agriculteurs du 64 ont fait irruption au centre Leclerc avec un veau pour aller expliquer aux consommateurs les causes de la pénurie de beurre. Ils ont déployé une banderole, collé des affichettes et rencontré les clients.

Les jeunes agriculteurs sont venus expliquer aux consommateurs la pénurie de beurre
Les jeunes agriculteurs sont venus expliquer aux consommateurs la pénurie de beurre © Radio France - Marie line Napias

Pau, France

"Bouton d'or", une jeune génisse de trois semaines a donc quitté son étable d'Argagnon pour arpenter les allées du centre Leclerc de Pau université. Elle était installée dans un caddy, et passé les premiers moments un peu difficiles de la descente du tapis roulant, l'animal s'est prêté de bonne grâce aux caresses des enfants. C'était le moyen d'engager le dialogue avec les clients.

"La grande distribution" ment aux consommateurs, selon les jeunes agriculteurs

Selon les jeunes agriculteurs du 64, il n'y a pas de pénurie de matière première, comme l'affirment les affichettes du centre Leclerc dans le rayon du beurre qui est quasiment vide. Ces derniers mois, la demande mondiale a flambé, Le marché chinois est très demandeur, très logiquement les prix montent : la tonne de beurre est passée de 2000 euros la tonne à 7000 euros. En Allemagne, en six mois, le prix du beurre a augmenté de 75%. Au final l'augmentation pour le consommateur n'est que de quelques centimes. Selon les jeunes agriculteurs, en France la grande distribution refuse de payer plus cher aux industriels ou de réduire ses marges ; résultat, les industriels vendent aux pays qui acceptent de payer plus cher.

Iban Pebet, le président des jeunes agriculteurs du 64

Le dialogue avec la grande surface n'a pas pu s'engager, le directeur du centre Leclerc Pau université étant en vacances.

Les deux versions pour expliquer la pénurie de beurre - Radio France
Les deux versions pour expliquer la pénurie de beurre © Radio France - Marie line Napias

Des consommateurs qui seraient prêts à payer plus cher leur beurre

De nombreux consommateurs ont engagé le dialogue et posé des questions

Johan Puyaubère, éleveur à Asson a pu engager le dialogue avec les consommateurs : ce qui nous inquiète le plus à nous, c'est qu'ils vendent des produits de substitution, margarine et tout ça, que ça habitue les consommateurs à acheter autre chose que du beurre.

La plupart des consommateurs étaient prêts à payer le beurre quelques centimes de plus, certains achètent déjà du lait local. Un jeune homme a même renoncé à acheter une plaque en solidarité avec les manifestants.