Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ouverture de la chasse : "Quelque chose de passionnant" pour Thierry Blin de la société de chasse d'Ingré

-
Par , France Bleu Orléans

La chasse s'est ouverte ce dimanche dans le Loiret pour le grand bonheur des quelques 16.000 adhérents. S'il y a de moins en moins de chasseurs chaque année, les plus fidèles sont de retour sur les plaines pour pratiquer leur passion, comme Thierry Blin, secrétaire de la société de chasse d'Ingré.

Thierry Blin, le secrétaire de la société de chasse d'Ingré, près d'Orléans, avec sa chienne Joy.
Thierry Blin, le secrétaire de la société de chasse d'Ingré, près d'Orléans, avec sa chienne Joy. © Radio France - Alexandre Frémont

Top départ pour l'ouverture de la chasse ce dimanche dans le Loiret. Ça fait des mois que les passionnés attendent ce moment avec impatience. D'autant que la période s'annonce très bonne pour les chasseurs. "Il y a eu un bon printemps donc une bonne période de reproduction", commence Thierry Blin, le secrétaire de la société de chasse d'Ingré, près d'Orléans. "Il n'y a pas eu de grosses pluies ni de grosses chaleurs donc le gibier s'est bien reproduit. On adapte notre prélèvement à la reproduction du gibier", détaille-t-il.

Une chasse individuelle

Thierry pratique une chasse individuelle, c'est-à-dire qu'il se promène librement, avec sa chienne Joy et prend le temps d'observer la nature. "Je trouve que c'est quelque chose de passionnant quand on aime la nature et quand on aime la complicité avec un chien de chercher le gibier", commente-t-il. Le secrétaire de la société de chasse d'Ingré y trouve un certain plaisir et même quand la période de chasse est fermée, il a tout le temps beaucoup de chose à faire. "Sur la commune, il y a des champs de culture à gibier, qui reste l'hiver et qui lui procure des graines et on replante aussi des haies pour qu'il puisse se cacher." 

Thieery pratique la chasse individuelle avec sa chienne Joy.
Thieery pratique la chasse individuelle avec sa chienne Joy. © Radio France - Alexandre Frémont

La chasse, oui, c'est prélever un gibier, mais c'est surtout se promener dans la nature, chercher, voir un lièvre courir, voir une volée de perdrix grise s'envoler, entendre un faisan chanter, ce n'est pas uniquement le prélèvement, Thierry Blin, secrétaire de la société de chasse d'Ingré

Ses parents étaient agriculteurs donc c'est un vrai amoureux de la terre et il connaît bien les environs d'Ingré. "Je pratique uniquement la chasse sur la communale donc je connais très bien le parcours", complète-t-il. 

Il y a beaucoup moins de gibiers dans la nature mais il tient à être ferme sur un point : "La chasse, oui, c'est prélever un gibier, mais c'est surtout se promener dans la nature, chercher, voir un lièvre courir, voir une volée de perdrix grise s'envoler, entendre un faisan chanter, ce n'est pas uniquement le prélèvement". "Après, il y a d'autres chasses peut-être plus commerciales, ou l'acte de chasse est plus organisé mais le plaisir de la chasse pour beaucoup c'est la chasse individuelle et l'amour de la nature sous différents types", explique Thierry Blin.

Le secrétaire de la société de chasse d'Ingré connaît par cœur le coin.
Le secrétaire de la société de chasse d'Ingré connaît par cœur le coin. © Radio France - Alexandre Frémont

De moins en moins de chasseurs dans le Loiret

Le nombre de pratiquants diminue chaque année. On compte près de 16.000 chasseurs actuellement contre environ 19.000 lors de la saison 2014-2015, soit 3.000 adhérents de moins. Thierry Blin l'explique par le fait qu'il y a beaucoup d'autres activités disponibles. "Avant, la chasse était une activité peu onéreuse, locale, alors qu'aujourd'hui on a des promenades, d'autres activités, donc forcément il y a moins de chasseurs", détaille le secrétaire de la société de chasse d'Ingré. 

Pour lui, le chien devient même une contrainte car les plus anciens veulent profiter des loisirs et des voyages et ne prennent plus d'animal de compagnie et "sans chien, la chasse manque d’attrait donc les anciens chasseurs perdent vite ce goût de la chasse", conclut Thierry Blin.

La chasse ferme officiellement le 28 février 2021 et sachez qu'il est possible de chasser seulement entre 9h et 18h jusqu'au 31 octobre prochain et jusqu'à 17h du 1er novembre au 14 janvier, concernant le gibier sédentaire et les oiseaux de passage.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess