Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La nouvelle PAC : "elle n'aura jamais été aussi verte", la Mayennaise Valérie Hayer, eurodéputée

-
Par , France Bleu Mayenne

La Mayennaise, Valérie Hayer, eurodéputée était l'invitée de France Bleu Mayenne ce mardi 20 octobre pour décrypter la Politique Agricole Commune 2021-2027. Elle est en débat cette semaine au Parlement européen.

Valérie Hayer, députée européenne, était l'invitée de France Bleu Mayenne ce mardi 20 octobre.
Valérie Hayer, députée européenne, était l'invitée de France Bleu Mayenne ce mardi 20 octobre. © Radio France - Aurore Richard

La PAC, la Politique Agricole Commune pour les 7 prochaines années, est en débat ce mardi 20 octobre au Parlement européen. En terme de budget, qu'est-ce-que cela donne pour les agriculteurs français, notamment mayennais ? 

Valérie Hayer : "Il y avait deux batailles dans cette question de la PAC qui se sont menées cette année. D'abord, la bataille budgétaire qui a eu lieu en juillet dernier avec la préservation des enveloppes, une bataille importante pour les agriculteurs français parce qu'il fallait avoir à l'esprit que partout en Europe, on n'a pas la même conception de la PAC. Pour les agriculteurs mayennais, en 2019, c'est 120 millions d'euros d'aides PAC. Garder cette même enveloppe dans la prochaine PAC, c'est tout l'enjeu".

Vers un verdissement de l'agriculture

L'un des objectifs pour cette nouvelle PAC, c'est une agriculture plus verte. Comment on s'y prend, au niveau européen ? 

V.H. : "Il y a tout un ensemble de mesures qui vont être mises en place. Cette PAC n'aura jamais été aussi verte que celle-ci. Parmi les mesures phares, il y a ce qu'on appelle les "éco-régimes", c'est-à-dire des bonus qui vont permettre de mieux rémunérer les agriculteurs pour leurs bonnes pratiques environnementales". 

Si un agriculteur utilise moins de pesticides, il y aura une baisse de la production. Est-ce-que financièrement, avec ce bonus, il pourra s'y retrouver ? 

V.H. : "C'est l'objet des discussions. On est pour l'instant sur un chiffrage de 30%. Il faut bien avoir à l'esprit qu'on est dans une période de négociations". 

"De la ferme à l'assiette"

Autre ambition de cette nouvelle PAC : avoir une agriculture plus saine, c'est une attente très forte de beaucoup de citoyens. Comment fait-on ? 

V.H. : "Evidemment, la question du recours aux pesticides va se poser. La Commission Européenne a mis en place la stratégie "Farm to fork", "De la ferme à l'assiette" qui permet justement de répondre aux attentes sociétales. On va accompagner les agriculteurs pour réduire le recours aux pesticides par exemple. En France, on voit que cette question a été prise à bras-le-corps, il faut qu'à l'échelle de l'Union Européenne, on ait une politique commune alimentaire en mesure de protéger les consommateurs"

Les agriculteurs français, mayennais, peuvent-ils espérer une amélioration de leurs revenus avec cette nouvelle PAC ? La question des revenus conditionne beaucoup l'avenir de l'agriculture. Si un agriculteur gagne peu, cela ne donne pas forcément très envie à des jeunes de se lancer ?   

V.H. : "C'est l'un des enjeux de cette PAC avec des réorientations. Les "éco-régimes" par exemple vont permettre de renforcer la rémunération des agriculteurs. Il y a aussi cette nouvelle approche de basculer de la simple aide à l'hectare à l'aide à l'hectare avec une prise en compte de l'actif, donc pour rémunérer aussi les actifs agricoles. En Mayenne, c'est 9.500 actifs agricoles". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess