Climat – Environnement

Palmarès de l'écologie 2016 : les deux Charentes à la traîne

Par Romain Asselin et Charlotte Jousserand, France Bleu La Rochelle jeudi 3 novembre 2016 à 7:00

1500 tonnes de déchets en moins dans le Bassin de Marennes depuis 2013 grâce à la redevance incitative. Photo d'illustration
1500 tonnes de déchets en moins dans le Bassin de Marennes depuis 2013 grâce à la redevance incitative. Photo d'illustration © Maxppp -

Le Palmarès national de l'écologie est publié ce jeudi par le magazine La Vie en partenariat avec France Bleu. La Charente arrive 43e. La Charente-Maritime est derrière, à la 55e place. Malgré tout, un point positif dans les deux départements : le tri des déchets.

Tous les résultats sont à retrouver en détails dans le nouveau numéro du magazine La Vie. Le 10e Palmarès de l'écologie, publié en partenariat avec France Bleu, classe l'ensemble des départements français en fonction de la qualité de l'air, de l'eau, la gestion des déchets, la transition énergétique ou encore l'agriculture biologique. Tous les critères écologiques sont passés à la loupe.

La Charente arrive 43e de ce classement, dominé par la Loire-Atlantique. Le département obtient tout juste la moyenne, entre 10 et 11 sur 20. Au contraire de la Charente-Maritime, classée 55e, et même 70e si on ne prend en compte que la qualité de l'eau.

L'agriculture biologique en forte progression en Charente-Maritime

Concernant le recours à l'agriculture biologique, la Charente-Maritime est 62e sur 95. Pour Julien Lucy, vice-président du Groupement des Agriculteurs Bio de Charente-Maritime et invité ce jeudi matin sur France Bleu La Rochelle, "on est mauvais élève pour l'instant, mais on avance. On a actuellement 26.000 hectares de parcelles bio dans le département et 277 producteurs. En un an, on a gagné 20% de membres et plus de 11.000 hectares. Pour le moment, on assure la meilleure progression en Nouvelle-Aquitaine."

Julien Lucy estime que l'accès au foncier, aux terres cultivables est un frein car certaines communes n'ont pas modifié leur Plan local d'urbanisme, d'autres terrains sont bloqués. Autre problème, les outils de conversion au bio et, parfois, la politique d'installation des élus. Le vice-président du Groupement des Agriculteurs Bio de Charente-Maritime estime qu'il reste "à convaincre sur l'impact des pratiques bio." D'ailleurs, "le mois de novembre, c'est le mois du bio, c'est donc le moment de passer au bio", conclut cet inconditionnel de l'agriculture biologique installé à Mortagne-sur-Gironde.

Des efforts payants pour recycler les déchets

Si les deux Charentes sont "dans le ventre mou" du classement, elles se distinguent dans le domaine du recyclage des déchets où elles arrivent à la 19e place. Et plus globalement au niveau de la gestion des déchets. Certaines collectivités ont trouvé le bon filon. Dans le Bassin de Marennes par exemple, le tonnage des ordures ménagères a baissé de 33% depuis 2013 grâce à la mise en place de la redevance incitative.

Moins vous sortez votre poubelle, moins vous payez.

La redevance n'est pas calculée au poids de votre poubelle, mais à la fréquence où vous la sortez.

Reportage dans le Bassin de Marennes