Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pas de cueillette d'arnica cette année, sur les hauteurs du Markstein

Il n'y aura pas de cueillette d'arnica cette année. Une cueillette qui a lieu traditionnellement en juillet, sur les hauteurs du Markstein. Faute de floraison et pour préserver la plante, le rendez-vous annulé.

L'arnica pousse aussi dans les Vosges.
L'arnica pousse aussi dans les Vosges. © Radio France - Guillaume Chhum

Il n'y aura pas de cueillette d'arnica cette saison, sur les hauteurs du Markstein. La campagne 2020 a été annulée, faute de floraison suffisante et de sécheresse. L'objectif est de préserver la plante

Une annulation décidée par le Parc Naturel des Ballons des Vosges, les collectivités locales, les laboratoires pharmaceutiques et les cueilleurs. Chaque année, en moyenne 8 tonnes sont cueillies. Ces cueillettes approvisionnent une dizaine de laboratoires

Une plante très prisée qui devient rare 

L'arnica, est transformée en médicaments anti-douleurs. Le site du Markstein est le plus réputé de France en plante jaune et le plus important en terme de quantité produite : 90% de la récolte en France est réalisée sur les hauteurs des Vosges , sur une surface totale de 120 hectares. Mais depuis 2018, l'arnica se faisait plus rare. 

Cette année, les Vosges ont connu un printemps sec, accompagné d'un hiver doux et sans neige, alors que l'arnica a besoin d'hivers froids et de printemps pluvieux, détaillent les responsables du Parc Naturel des Ballons des Vosges. 

Les laboratoires doivent s'adapter 

Pour le laboratoire Weleda, installé à Huningue, dans le sud du département du Haut-Rhin, cette situation est inédite. "Cette plante est de très bonne qualité. Elle n'est pas loin de chez nous. Elle nous permet de la travailler le jour même et de la mettre rapidement en macération. Cette situation nous inquiète, elle n'est pas habituelle," détaille Anne Muguet, la responsable de communication du laboratoire. 

Weleda a l'habitude d'acheter près de 400 kilos d'arnica, chaque année, au Markstein. Avec ce manque, le laboratoire s'est approvisionné dans le massif central, cette année. Weleda envisage, dans les prochaines années, de cultiver l'arnica dans ses propres jardins, à Bouxwiller, dans le Sundgau. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess