Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Pêche à la truite : les conseils pour faire mouche

samedi 10 mars 2018 à 6:09 Par Antoine Quevilly, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Avis aux quelques 15 600 pêcheurs de l’Eure et de Seine-Maritime ! La pêche à la truite est ouverte à partir d’aujourd’hui et s'achèvera dans plus de 6 mois, le 16 septembre prochain. La pêche, une histoire de passion ET de réglementation.

La pêche à la truite débute aujourd'hui pour s'achever le 16 septembre.
La pêche à la truite débute aujourd'hui pour s'achever le 16 septembre. © Maxppp - Fred Douchet

La pêche à la truite, c’est d’abord une question d’horaires : on peut sortir les gaules 30 minutes avant le lever du soleil avant de les replier pas plus de 30 minutes après son coucher. Chaque pêcheur doit bien sûr avoir... un permis, afin de pouvoir pêcher des truites "fario", à savoir des truites sauvages, ou des truites "Arc-en-Ciel", ce sont les truites d'élevages rejetées dans les cours d'eau. Le nombre autorisé de poissons capturés mais aussi leur taille peut varier d'un endroit à l’autre.

Une passion dès l’enfance

Les fans de pêche n’ont pas manqué de faire un saut au magasin avant le grand jour. C’est le cas chez « Multi-Pêche Normandie » à Rouen, une vraie caverne d’Ali Baba pour Cyril, un boulanger de 28 ans : « c’est un peu le rayon jouets des pêcheurs. La première fois, j’avais 8 ans, j’étais avec mon frère, pour une ouverture à la truite, justement. C’est lui qui m’a "piqué" dans la pêche. » Même son de cloche chez Jean-Pierre, un retraité de 69 ans, qui est venu acheter une bricole, comme il dit : « j’ai commencé à Malaunay avec mon oncle. Ça fait vieux, hein… j’avais dix ans, je suis né en 48. Là, ou j’habite maintenant, je suis à 100 mètres de la rivière. Je vais y aller ! »

25% de jeunes pêcheurs

La pêche n’est pas pour autant la passion d’une autre époque. Exemple à la Fédération départementale de l’Eure pour la pêche et la protection du milieu aquatique, où Stéphane Delpeyroux, le responsable Développement, a fait les comptes : « sur 7 300 adhérents en 2017, 25% d’entre eux ont moins de 18 ans, dont une moitié a moins de 12 ans, et l’autre moitié de 12 à 18 ans. » Leur pratique a également évolué par rapport à celle de leurs aînés : « On essaie de proposer maintenant des parcours thématiques, comme le "no-kill", pour des jeunes qui pratiquent surtout de la pêche sportive, et qui relâchent ensuite le poisson. C’est une nouvelle façon de penser la pêche. »