Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pêche : la réponse du patron des chalutiers géants actuellement au large de Fécamp

-
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Depuis une semaine, huit chalutiers géants pêchent au large de Fécamp. Une pratique tout à fait légale mais dénoncée par l'association de pêcheurs Pleine Mer, qui ne veut pas de ce modèle économique. Le directeur général de France Pélagique, l'un des armateurs actuellement en Manche répond.

Le chalutier-congélateur Scombrus de France Pélagique a été inauguré en Bretagne en septembre.
Le chalutier-congélateur Scombrus de France Pélagique a été inauguré en Bretagne en septembre. © Maxppp - YVES-MARIE QUEMENER / PHOTOPQR/OUEST FRANCE/

Depuis une semaine, huit chalutiers géants (d'environ 100m chacun) pêchent au large de Fécamp. Une pratique tout à fait légale mais qu'a dénoncé l'association de pêcheurs Pleine Mer.  Le Comité Régional des Pêches le fait également régulièrement car cette pratique de pêche avec des chalutiers-congélateurs n'est pas nouvelle. Les deux organismes se rejoignent sur un point : le manque de retombées économiques pour le littoral. De plus, ces chalutiers ont une capacité de 200 tonnes par navire, ce qui d'après Pleine Mer aurait des conséquences sur la ressource, pourtant ces chalutiers comme tout bateaux sont soumis à des quotas. Par ailleurs, ce qui pose problème à l'association c'est qu'ils sont souvent Néerlandais. Certains comme les bateaux de France Pélagique battent pavillon Français mais ont été rachetés par des Néerlandais. Ce qui fait dire à l'association de pêcheurs que les Néerlandais cherchent à s'accaparer les quotas de chaque pays. 

Ne pas opposer les méthodes de pêche

Je suis agacé de voir qu'on se monte les uns contre les autres dans une situation d'incertitude totale avec le Brexit."

ECOUTEZ Le directeur général de France Pélagique, Geoffroy Dhellemes

"Je n'ai pas pêché de coquilles Saint-Jacques, d'encornets ou d'autres espèces" se défend Geoffroy Dhellemes, le directeur général de l'entreprise familiale France Pélagique, filiale du groupe Néerlandais Cornelis Vroljik. Les bateaux de Geoffroy Dhellemes ont des quotas pour pêcher notamment le hareng, ce qui ne fait pas concurrence aux pêcheurs artisans locaux qui eux ne le pêchent pas tient-il à souligner.  Par ailleurs ce hareng est envoyé sur les marchés africains, asiatiques ou du Nord car en France, il n'y a pas de débouchés commerciaux ou trop peu pour ce type de poisson. 

ECOUTEZ Geoffroy Dhellemes, directeur général de France Pélagique

Le principe de base de nos détracteurs est de dire que parce qu'un bateau est grand, c'est mauvais. A quoi ça sert de dire ça ? On a des quotas!"

France Pélagique par la voix de son directeur général rappelle que sa société paye ses impôts en France, emploie des centaines de pêcheurs bretons et normands.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess