Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Pêche miraculeuse à la crevette en Méditerranée

mardi 29 novembre 2016 à 18:30 Par Sylvie Duchesne, France Bleu Hérault et France Bleu

Du jamais vu ! Cinq fois plus de crevettes roses capturées au chalut que l'an dernier. Vingt fois plus qu'il y a trois ans. Observé par les pêcheurs du Grau d'Agde, le phénomène est général sur les côtes méditerranéennes.

La grande crevette rose
La grande crevette rose © Maxppp -

Grau d'Agde, Agde, France

C'est une bonne nouvelle pour tous les amateurs de crevettes. On n'en a jamais autant pêché en Méditerranée. C'est ce que constatent les pêcheurs du Grau d'Agde : les crevettes qui se trouvaient jusqu'ici très au large, à de grandes profondeurs, remontent sans que l'on sache encore pourquoi.

" Il y a quelques années, quand j'en pêchais une dizaine dans la journée j'étais content. Maintenant, on peut en remonter 60 à 70 kilos."

Pierre Discento, pêcheur au Grau d'Agde n'en revient pas

Le phénomène est tel qu'au moment des fêtes, on va frôler les 20 tonnes de crevettes pêchées par les chalutiers du Grau d'Agde en un an. Contre 5 en 2015 et seulement 1 tonne en 2013.

Un phénomène toujours inexpliqué

On ignore pourquoi les crevettes roses ont quitté leurs profondeurs inaccessibles aux pêcheurs pour se diriger vers le plateau continental, d'où elles avaient pratiquement disparu. Le climat, la nourriture, de nouveaux prédateurs, la pollution ? Chacun y va de son hypothèse mais le phénomène est trop récent pour qu'on puisse encore avoir une explication fiable.

A la criée du Grau d'Agde, le kilo de crevette débarqué du chalutier se vend entre 12 et 15 euros le kilo en ce moment.