Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pesticides : "Les agriculteurs ne sont pas plus malades que d'autres" estime Arnaud Lespagnol

-
Par , France Bleu Berry

Alors que la Cour des Compte épingle l'échec du Plan Ecophyto de réduction des pesticides (dont l'utilisation augmente), la FDSEA du Cher relativise. Selon Arnaud Lespagnol, des stocks ont été faits en prévision d'augmentation de tarif, le président souligne par ailleurs l'absence d'alternative.

Arnaud Lespagnol, président de la FDSEA du Cher
Arnaud Lespagnol, président de la FDSEA du Cher © Radio France - Michel Benoit

Les agriculteurs veulent bien cesser l'utilisation des produits phytosanitaires à condition qu'on leur en donne les moyens c'est en substance le message d'Arnaud Lespagnol, président de la FDSEA du Cher et ce alors qu'un rapport de la Cour des Comptes pointe l'inefficacité du plan Ecophyto. Un plan qui prévoit la réduction de 50% des usages de produits phytosanitaires, pourtant l'année dernière non seulement les ventes de ces produits n'ont pas baissé mais elles ont même augmenté de 21% en 2018 !  Les sages demande donc à l'Etat de durcir son action pour inciter à la transition agricole.

Le Bio plus gros consommateur de phyto que le conventionnel ? 

Dans le Cher Arnaud Lespagnol président de la FDSEA 18 relativise ce constat "Aujourd'hui les agriculteurs paient des taxes sur les produits à pollution diffuse. Des taxes qui devaient augmenter en 2019. Il y a donc eu fin 2018 des achats anticipés pour la campagne 2019". Confronté au constat que ces achats marquent malgré tout un échec à sortir du "tout phyto" Arnaud Lespagnol rappelle que des expériences sont menés dans 3000 fermes défis en France et donnent des résultats "Une baisse de 20% de l'utilisation de produits en arboriculture ; 14% en Grandes cultures". Par ailleurs toujours selon le président c'est paradoxalement la conversion Bio de nombreuses ferme qui expliquerait cette hausse puisque explique-t-il "25% des produits phytosanitaires vendus sont ceux qui sont autorisés dans l'agriculture bio [...] Des produits de composition naturelle mais dont l'usage peut être plus élevés en dosage à l'hectare

Par ailleurs concernant la santé des agriculteurs qu'on dit souvent premières victimes Arnaud Lespagnol affirme que des études dilgentées par la MSA (Mutuelle sociale agricole)  démontrent que "les agriculteurs ne sont pas plus malades que d'autres personnes". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess