Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

PHOTOS - C'est parti pour les vendanges dans l'Auxerrois

-
Par , , France Bleu Auxerre

C'est la belle tradition qui anime nos vignes chaque année : les vendanges viennent de débuter pour le Crémant de Bourgogne. Les premiers coups de sécateurs ont été donnés ce matin dans le tonnerrois et dans l'auxerrois, notamment à Saint-Bris-le-Vineux (Yonne).

Les vendanges ont été lancées ce mercredi matin à Saint Bris
Les vendanges ont été lancées ce mercredi matin à Saint Bris © Radio France - Thierry Boulant

Saint-Bris-le-Vineux, France

Ça y est. Les premiers raisins ont été coupés ce matin dans l'Yonne. C'est le début des vendanges pour le Crémant de Bourgogne. Elles se font forcément à la main comme l'exige le cahier des charges de l'appellation.  Le Crémant se cultive sur 55 communes du département, notamment à Saint-Bris-Le-Vineux, au Domaine Des Vaux Marquis. Ce matin, aux premières heures du jour, 17 vendangeurs sont entrés en action.

Pour le Crémant de Bourgogne, le raisin doit être coupé à la main. - Radio France
Pour le Crémant de Bourgogne, le raisin doit être coupé à la main. © Radio France - Thierry Boulant

Une vendangette dans la main, un seau à coté d'elle, Mathilde (qui fait les vendanges depuis près de 20 ans) retrouve tout de suite les gestes justes. "On enlève les feuilles pour bien voir le raisin. Et puis après on prend le sécateur, on récupère la grappe et on dépose", explique-t-elle.

Concentration et courbatures

Ça parait simple comme ça, mis le travail demande quand même un peu de concentration, surtout au début. "C'est vrai que le premier jour, c'est un peu difficile, on essaye de reprendre le rythme comme ça fait quelque temps qu'on n'a pas fait les vendanges. On fait attention à ne pas se couper les doigts, et à ne pas écraser le raisin ! Car il faut que le raisin arrive propre aux caves de Bailly", confirme Yannick.  

Le domaine Vaux Marquis de Saint Bris le Vineux emploie 17 personnes pour les vendanges du Crémant. - Radio France
Le domaine Vaux Marquis de Saint Bris le Vineux emploie 17 personnes pour les vendanges du Crémant. © Radio France - Thierry Boulant

Physiquement, ce n'est pas facile d’être accroupi une bonne parti de la journée. Mais vendanger, c'est plus qu'un travail, c'est une ambiance particulière et tout le monde coupe le raisin avec enthousiasme. "On passe un bon moment ensemble, avec le casse croûte, tout ça... c'est très agréable", souligne Julien. Cette bonne ambiance, François Courtet, le patron du domaine, la cultive. Il travaille d'année en année avec la même équipe de vendangeurs d'âges et d’horizons différents. "Ce sont souvent des personnes de la région qui ont du travail mais prennent des vacances pour les faire. J'en ai plusieurs qui voyagent, aussi. Ils partent à l'étranger et quand ils reviennent, ils font les vendanges", explique le vigneron.

Quatre journées bien remplies

Il va falloir quatre jours à ces dix-huit personnes pour vendanger les trois hectares de Pinot Noir du domaine. Tous le savent : leurs journées seront bien remplies et leurs soirées très courtes. "En général, on ne traîne pas trop, on va vite au lit !", conclut l'un des vendangeurs, un sourire au lèvres.

François Courtet, le viticulteur du domaine de Vaux Marquis à Saint-Bris, emploie 17 personnes pour les vendanges. - Radio France
François Courtet, le viticulteur du domaine de Vaux Marquis à Saint-Bris, emploie 17 personnes pour les vendanges. © Radio France - Thierry Boulant

Les vendanges à Saint-Bris-le-Vineux : le reportage de Thierry Boulant

La canicule et le manque d'eau vont affecter les rendements, mais d'un point de vue qualitatif, ces vendanges s'annoncent bonnes selon Philippe Defrance, viticulteur a Saint-Bris-le-Vineux et président de la coopérative des Caves de Bailly. "Nos parcelles sont bien pourvues, car les champignons, les maladies, sont dues à l'humidité. Là, avec la sécheresse, nous n'avons pas ces problèmes, les raisins sont saints. En revanche, on aura une quantité moindre à cause du manque d'eau", précise le vigneron.

"Nos vignes sont saines mais les rendements seront moindres à cause de la canicule" : Philippe Defrance, président des caves de Bailly

Les vendanges pour les vins tranquilles (rouge, rosé et blanc) débuteront la semaine prochaine, sans doute entre le 12 et 16 septembre.

Union des producteurs de Crémant de Bourgogne - Radio France
Union des producteurs de Crémant de Bourgogne © Radio France -
Choix de la station

France Bleu