Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Photos chocs dans un élevage intensif de poulets : "Venez, on va vous montrer comment on travaille !"

lundi 15 avril 2019 à 18:28 Par Johan Moison, France Bleu Armorique et France Bleu Breizh Izel

Le journaliste Hugo Clément, végétarien convaincu, annonce avoir passé une nuit en Bretagne dans un élevage intensif de poulets qui fournit de la viande à Mac Donald's. Son message et ses photos chocs sur les réseaux sociaux font le buzz et réagir les éleveurs.

Elevage de poulets dans les Côtes d'Armor
Elevage de poulets dans les Côtes d'Armor © Radio France - Johan Moison

Plouasne, France

L'élevage où s'est introduit Hugo Clément est situé en Bretagne mais pas à Plouasne dans les Côtes d'Armor, comme nous l'écrivions précédemment. "Mon élevage était vide cette nuit-là, un vide sanitaire", nous a précisé l'éleveur.

Les éleveurs respectent les vegans mais on leur demande juste de nous respecter également - David Labbé

C'est une ferme comme on en voit beaucoup dans la région. "Nous sommes décriés alors que nous faisons bien notre travail et que les contrôles sanitaires sont très stricts", regrette David Labbé représentant de la filière avicole à la FDSEA des Côtes d'Armor et éleveur à Plourivo près de Paimpol. Lui aussi produit des poulets pour la chaîne de restauration rapide américaine. 

"Nous avons des capteurs dans nos bâtiments : hygrométrie, température... pour créer un bien-être optimal aux volailles", précise David Labbé. "Nous sommes ouverts à la discussion lorsque nous avons affaire à des personnes qui ne sont pas dans l'extrémisme, moi, je dis venez, on va vous expliquer comment on travaille !"