Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

PHOTOS - Département, région et État au chevet des agriculteurs touchés par les intempéries en Isère

-
Par , France Bleu Isère

Deux jours après l'orage de grêle qui s'est abattu notamment sur le Sud-Grésivaudan, Jean-Pierre Barbier, Laurent Wauquiez et Didier Guillaume sont venus sur le terrain assurer les agriculteurs de leur soutien.

A Saint-Antoine-l'Abbaye (Isère) cette serre maraîchère a été "hachée" par la grêle
A Saint-Antoine-l'Abbaye (Isère) cette serre maraîchère a été "hachée" par la grêle © Radio France - Laurent Gallien

Grenoble, France

Arbres couchés, "plumés" comme à l'automne, tuiles, vitres et pare-brises cassés.... deux jours après l'orage de grêle qui a traversé l'Isère depuis la frontière avec la Drôme jusqu'aux hauteurs de Voiron, les stigmates sont encore bien visibles et les élus étaient en visite ce lundi sur le terrain.

Reportage auprès d'agriculteurs touchés par la grêle et le coup de vent du samedi 15 juin 2019

Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, s'est rendu à Beaulieu, près de Vinay, et le ministre Didier Guillaume et le président du département de l'Isère Jean-Pierre Barbier se sont rendus à Montagne. 

A chaque fois chez des nuciculteurs. Il faut dire que le secteur touché par l'orage en Isère est un secteur fort de l'AOP Noix de Grenoble. Le "cœur de l'appellation" dit Yves Borel, président du comité interprofessionnel, qui craint que la production commercialisable n'atteigne cette année que "30%" de ce qu'elle était l'an dernier. 

Laurent Wauquiez, président d'Auvergne-Rhône-Alpes, avec les agriculteurs à Beaulieu (Isère) - Radio France
Laurent Wauquiez, président d'Auvergne-Rhône-Alpes, avec les agriculteurs à Beaulieu (Isère) © Radio France - Laurent Gallien

Département, région...

Face à des agriculteurs qui disent avoir perdu pour l'un "30% de sa surface" rien qu'en comptant les noyers tombés, pour l'autre "100% de la récolte", hachée par la grêle quand les arbres ne sont pas tombés, les élus ont annoncé la solidarité de leur collectivité et de l'État. 

Le président d'Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez annoncé "cinq millions d'euros d'aide d'urgence". Le département de l'Isère votera une aide vendredi en séance.
 

Laurent Wauquiez annonce 5 millions d'euros d'aide d'urgence de la Région

Chez les nuciculteurs qui doivent traiter en ce moment contre le "ver du brou", et pour qui la propreté des vergers de noyers est essentielle ensuite pour la récolte mécanique, une des premières urgence est de dégager les arbres tombés. Si ce bois pouvait aussi être valorisé - commercialisé en bois de chauffage par exemple - ce serait un plus.

... et État à la rescousse

Pour l'Etat le ministre de l'agriculture Didier Guillaume parle d'aides qui "vont se mettre en place rapidement évidemment", mais il veut aussi interroger l'avenir. "Organiser autrement" les filières et l'agriculture pour améliorer sa "résilience". 

Didier Guillaume, ministre de l'agriculture à Montagne (Isère)

Le ministre de l'agriculture Didier Guillaume a son arrivée à Montagne (Isère) - Radio France
Le ministre de l'agriculture Didier Guillaume a son arrivée à Montagne (Isère) © Radio France - Laurent Gallien

Il réclame notamment une baisse du prix des assurances. Jean-Claude Darlet, président de la Chambre d'agriculture de l'Isère voudrait "qu'elles ne dépassent pas 5% de la valeur des produits assurés, contre 15%, voire 20% aujourd'hui pour certaines cultures". Dans la même veine de "l'après", Laurent Wauquiez souhaite que l'Etat rende possible des "fonds régionaux de calamités agricoles" qu'il se dit près à tester.
 

Il n'y aura pas que la noix à aider en Isère puisqu'en matière d'agriculture céréaliers et maraîchers de la vallée de l'Isère et du Pays Voironnais ont aussi vu passer la tempête. Les bâtiments historiques en ont également pris un coup comme "le très beau vitrail de la façade occidentale" de l'Abbatiale de Saint-Antoine-l'Abbaye, explique la maire du village médiéval Marie-Chantal Jolland. Nul doute que les particuliers qui ont perdu vitres, pare-brises de voitures, tuiles et autres vasistas attendent également avec impatience la déclaration de catastrophe naturelle.

Un peu partout dans le Sud-Grésivaudan des noyers ont été couchés par la tempête - Radio France
Un peu partout dans le Sud-Grésivaudan des noyers ont été couchés par la tempête © Radio France - Laurent Gallien
Partout au bord des routes... - Radio France
Partout au bord des routes... © Radio France - Laurent Gallien
Parfois les arbres ont été carrément plumés par la grêle - Radio France
Parfois les arbres ont été carrément plumés par la grêle © Radio France - Laurent Gallien
A Saint-Antoine-l'Abbaye cette bâche a été lacérée... - Radio France
A Saint-Antoine-l'Abbaye cette bâche a été lacérée... © Radio France - Laurent Gallien
... et cette table percée - Radio France
... et cette table percée © Radio France - Laurent Gallien