Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

PHOTOS - Ouverture de la pêche au brochet : à l'étang d'Olivet, de très jeunes mordus pratiquent le "no kill"

-
Par , France Bleu Mayenne

À l'occasion de l'ouverture de la pêche au brochet ce samedi 24 avril, de jeunes mordus ont lancé la saison et leurs lignes à l'étang d'Olivet (Mayenne), pratiquant une pêche appelée "no kill", où l'animal est aussitôt remis à l'eau.

Au loin, Jules, et plus proche, Louison, jeunes adeptes de la pêche au brochet en mode "no kill"
Au loin, Jules, et plus proche, Louison, jeunes adeptes de la pêche au brochet en mode "no kill" © Radio France - Olivia Cohen

À l'étang d'Olivet, à une vingtaine de kilomètres au nord-ouest de Laval, deux jeunes passionnés, Jules, 10 ans, et Louison, 11 ans, étaient prêt dès 6h30 à lancer leurs lignes, à l'occasion de l'ouverture de la pêche au brochet ce samedi 24 avril

"La pêche passe souvent pour un loisir un peu vieillot", reconnaît Éric Pelé, chargé de développement de la Fédération de pêche de la Mayenne. L'enthousiasme de Jules et Louison dément cette idée reçue. Dans le cas de Louison, la pêche est devenue une passion lors du premier confinement et il a rejoint son copain Jules sur les rives du plan d'eau dédié au "no kill", cette pêche où on ne tue pas l'animal et où on le remet simplement à l'eau

Louison, 11 ans, et Jules 10 ans, mordus de pêche "parce que ça donne de beaux combats" avant de remettre le poisson à l'eau
Louison, 11 ans, et Jules 10 ans, mordus de pêche "parce que ça donne de beaux combats" avant de remettre le poisson à l'eau © Radio France - Olivia Cohen

"La pêche au brochet, c'est mieux qu'un jeu vidéo !"

"Quand on pêche un poisson, on le prend en photo, on le mesure et on le remet vite à l'eau, on tâche de ne pas l'abîmer", explique Jules, casquette sur la tête et gants sur les mains, pour se protéger des morsures du brochet. Louison, lui, explique que "la pêche au brochet, ça donne de beaux combats et c'est mieux qu'un jeu vidéo !"

Leurs mamans, Laura et Anne-Sophie, ne pêchent pas mais sont ravies que les bambins réclament leurs cannes à pêche plutôt que leurs tablettes.

Une dérogation pour les pêcheurs

Dans ce contexte de restrictions sanitaires, la Fédération départementale de pêche de la Mayenne a obtenu une dérogation : les pêcheurs peuvent aller pêcher à plus de 10 km de chez eux, partout dans le département. 

À condition de respecter les règles suivantes : la pratique de la pêche ne peut s’effectuer qu’entre 6 heures et 19 heures, sous réserve d’avoir avec soi un justificatif de domicile, une attestation dérogatoire en cochant la case n°7 (activité physique de plein air) et une carte de pêche valide.

Ce leurre ressemble à un gardon dont l'étang d'Olivet est rempli, cela permet de tromper le brochet
Ce leurre ressemble à un gardon dont l'étang d'Olivet est rempli, cela permet de tromper le brochet © Radio France - Olivia Cohen

ÉCOUTEZ Jules et Louison pêcher le brochet en mode "no kill" - Autrice : Olivia Cohen

Jules observe les gardons, poussés vers la surface par le brochet, avant de lancer sa ligne dans la bonne direction
Jules observe les gardons, poussés vers la surface par le brochet, avant de lancer sa ligne dans la bonne direction © Radio France - Olivia Cohen
Choix de la station

À venir dansDanssecondess