Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Raphaël Glucksmann en Dordogne : "Lascaux, mon principal choc émotionnel et mystique de ces 10 dernières années"

-
Par , France Bleu Périgord

PHOTOS/ Le philosophe et essayiste Raphaël Glucksmann tête de liste PS/ Place Publique/ Nouvelle Donne était en déplacement en Dordogne pour la campagne des Européennes ce vendredi. Il a notamment visité Lascaux 4 et s'est rendu chez un producteur de fraises

Le tête de liste PS/ Place Publique en visite à Lascaux 4
Le tête de liste PS/ Place Publique en visite à Lascaux 4 © Radio France - Antoine Balandra

Raphaël Glucksmann était donc en Dordogne ce vendredi. Il a d'abord visité le centre international d'art pariétal Lascaux 4 à Montignac pour rappeler qu'il a été construit en partie grâce à des aides européennes. Et pour "montrer la proximité de l'Europe".

"La distance est une illusion, l'Europe est partout" a-t-il dit, rappelant l'importance des financements venus de Bruxelles pour de nombreux projets locaux.

"Je suis venu parce que Lascaux 4 est un projet financé en partie par l'Union européenne, et nous notre projet c'est ce pacte girondin, la rencontre entre le local, le régional et l'Europe. Et j'y crois. C'est ça l'avenir. On a besoin de l'Europe, et elle est partout" dit le candidat

Raphaël Glucksmann en visite à Lascaux 4 en Dordogne - Radio France
Raphaël Glucksmann en visite à Lascaux 4 en Dordogne © Radio France - Antoine Balandra

Qui en a profité pour admirer les peintures peintes par Cro-Magnon il y a 17.000 ans environ.

"Lascaux, a été mon principal choc émotionnel et mystique de ces 10 dernières années" a dit le philosophe après sa visite.

Raphaël Glucksmann en visite à Lascaux 4 - Radio France
Raphaël Glucksmann en visite à Lascaux 4 © Radio France - Antoine Balandra

Un essayiste dans des tunnels de fraises

Le tête de liste de Place Publique et du PS a ensuite visité dans l'après-midi une exploitation spécialisée dans la fraisiculture. Jean-Marie Nardou, le producteur produit en effet 150 tonnes de fraises par an à Eglise-Neuve de Vergt.

Raphaël Glucksmann en visite chez un fraisiculteur de Dordogne - Radio France
Raphaël Glucksmann en visite chez un fraisiculteur de Dordogne © Radio France - Antoine Balandra

Une filière en crise car les producteurs peinent à trouver de la main-d'oeuvre, mais aussi des repreneurs car la plupart de ces producteurs s'approchent de la retraite.

Et puis il y a le problème de la distorsion de concurrence, une heure de travail dans les tunnels de fraises coûtant 3.27 de moins en Allemagne, 4.50 euros de moins en Italie par exemple.

"Il faut que des forces qui défendent une forme de protectionnisme aux frontières de l'Union européenne, qui défendent une forme d'harmonisation sociale par le haut soient dominantes en Europe. C'est un message que les peuples doivent envoyer aux dirigeants européens" a plaidé Raphaël Glucksmann.

Raphaël Glucksmann a visité une exploitation dédiée à la fraisiculture - Radio France
Raphaël Glucksmann a visité une exploitation dédiée à la fraisiculture © Radio France - Antoine Balandra

"Il faut être fermes sur nos convictions. La gauche renaîtra sur ses convictions. Il faut retrouver un esprit de résistance face au vent de nationalisme en Europe" a-t-il plaidé.

En attendant l'élection, le philosophe désormais engagé en politique a en tout cas pu goûter les fraises du Périgord.

La fraisiculture en Dordogne, filière en crise - Radio France
La fraisiculture en Dordogne, filière en crise © Radio France - Antoine Balandra

"J'ai une passion fraise totale. J'adore les fraises, surtout la Charlotte et la Gariguette ensuite" a-t-il expliqué.

Une production cependant en grand danger. Il y avait 230 producteurs en Dordogne il y a 2 ans... pour 184 aujourd'hui.

Visite d'une exploitation qui produit des fraises - Radio France
Visite d'une exploitation qui produit des fraises © Radio France - Antoine Balandra

En marge de cette visite, Raphaël Glucksmann a confirmé qu'il y aurait bien une périgourdine sur la liste Place Publique/ PS pour les Européennes. Il s'agit de Marion Boidot, vétérinaire et référente Place publique en Dordogne.