Agriculture – Pêche

Plan de relance : 100.000 oies gavées et transformées par an en Dordogne

Par Martin Cotta, France Bleu Périgord lundi 20 mars 2017 à 19:20

Influenza aviaire (illustration)
Influenza aviaire (illustration) © Maxppp - Maxppp

Pour mieux structurer la filière des oies en Dordogne, les éleveurs et les élus ont signé un plan départemental de relance. Objectif : 100.000 oies gavées et transformées par an.

Les acteurs de la filière oie ont signé ce lundi à Coulaures, dans la ferme de l'Oie et du Canard et en présence de Germinal Peiro le président du Conseil départemental de la Dordogne, un plan départemental de relance de l'Oie dans le Périgord. L'objectif est de structurer la filière et de produire 100.000 oies gavées et transformées par an. Dans les prochaines semaines, la ferme de l'oie et du canard de Coulaures, sera un laboratoire spécialisé dans la biosécurité. Le but est d'également de trouver des remèdes ou de tester certaines mesures sanitaires afin d'éviter au maximum le virus de la grippe aviaire comme en 2016.

"Des remèdes et des gestes simples " - Yannick Francès, vice-président de la chambre d'agriculture de la Dordogne

Ils existent 600 éleveurs de palmipède en Dordogne mais impossible de savoir précisément combien s'occupent des oies. Le plan doit permettre de mieux identifier les éleveurs. Répartir les marges, et faire en sorte que les éleveurs du Périgord touchent un meilleur salaire c'est l'objectif de ce plan. En France, 25% des agriculteurs touchent moins de 350 euros par an.

"L'oie n'est pas assez payé" - Joël Carbonnière éleveur à Sorges