Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Plus de 1.000 béliers en vente : record battu pour la Foire nationale de reproducteurs ovins de Bellac

mercredi 5 septembre 2018 à 18:42 Par Nathalie Col, France Bleu Limousin

Plus de 1.000 béliers sont mis en vente ce jeudi dans le nord de la Haute-vienne pour la foire nationale des reproducteurs ovins de Bellac. Un chiffre record, mais ce n'est pas forcément une bonne nouvelle pour cette filière qui traverse quelques difficultés.

Au coeur du premier bassin moutonnier de France, Bellac accueille la 55ème édition de la foire nationale de reproducteurs ovins
Au coeur du premier bassin moutonnier de France, Bellac accueille la 55ème édition de la foire nationale de reproducteurs ovins © Maxppp - Gérard Houin

Bellac, France

70 éleveurs et plus de 1.000 béliers se retrouvent ce jeudi à Bellac pour la 55ème foire nationale des reproducteurs ovins. C'est un record se réjouit Michel Maisonnier, éleveur à Blond et président de la foire. "Il y a très longtemps qu'on n'avait pas dépassé le cap des 1.000 béliers sur cette foire !" Une bonne nouvelle pour cet événement qui est le dernier grand marché du genre pour la saison. Mais son enthousiasme est tempéré par une questionnement : ce record est-il lié à des "méventes" sur les autres foires ? "Ça voudrait dire que l'élevage de moutons français n'est pas au mieux" reconnaît Michel Maisonnier.

Un contexte morose à cause de la sécheresse et d'une mouche

Ce qui est sûr, c'est que la filière ovine traverse des difficultés avec une deuxième année marquée par la sécheresse. Ça a déjà forcé les éleveurs à puiser dans leurs stocks de fourrage cet été.  Pire, depuis un an une terrible mouche a fait son apparition dans le nord de la Haute-Vienne, causant des ravages dans les troupeaux. La Wohlfahrtia Magnifica attaque les pieds des moutons, parfois jusqu'à l'os. Elle cause beaucoup de soucis aux éleveurs, obligés de passer plus de temps auprès de leurs bêtes pour les surveiller et les soigner. "C'est un travail quotidien supplémentaire qui fait que certains en ont marre et envisagent de jeter l'éponge" commente Claude Souchaud, le président de la fédération ovine de Haute-Vienne.

En attendant, la Haute-Vienne reste le  premier département producteur d'ovins avec environ 215.000 brebis pour 900 éleveurs. Et malgré ce contexte morose, il reste des points positifs, comme le cours de vente des bêtes qui reste stable. Les béliers mis en vente à Bellac ce jeudi devraient ainsi se négocier autour de 500 euros la bête.