Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Poitiers : les agriculteurs se mobilisent dans les supermarchés pour vérifier les étiquettes des viandes

-
Par , France Bleu Poitou

Ce mercredi, à l'occasion d'une journée de mobilisation nationale des agriculteurs, des membres de JA et de la FNSEA 86 se sont rendus dans plusieurs supermarchés de Poitiers. Ils ont ont ré-étiqueté les produits en fonction de leur provenance.

Certains membres des JA et de la FNSEA 86 ont ré-étiqueté les produits viande dans certaines grandes surfaces.
Certains membres des JA et de la FNSEA 86 ont ré-étiqueté les produits viande dans certaines grandes surfaces. © Radio France - Marie Dorcet

Poitiers, France

Ce mercredi 27 novembre est une journée de mobilisation nationale pour les agriculteurs de la FNSEA et des JA. Certains ont décidé d'aller à Paris pour protester. D'autres ont préféré agir localement. C'est le cas de certains dans la Vienne. Ils se sont réunis ce mercredi à Poitiers pour se rendre dans des supermarchés. Ils ont ré-étiqueté les viandes en fonction de leur provenance. 

Provenance de la viande difficile à connaître

Ils étaient une petite dizaine à se pencher dans les rayons de viande pour inspecter scrupuleusement les étiquettes et les ré-étiqueter. Un sticker "Je sais d'où ça vient" si l'origine était nettement indiquée, un autre "Je ne sais pas d'où ça vient, je n'en veux pas" dans le cas contraire. Une action plus difficile qu'il n'y paraît, car l'origine n'est parfois indiquée... qu'à moitié. C'est là où le bât blesse pour Romain Martineau, le président de la FNSEA 86. 

A partir du moment où c'est transformé en France, il y a le logo français, même si c'est élevé ailleurs"

Des étiquettes pour signaler de la viande venue de l'étranger.  - Radio France
Des étiquettes pour signaler de la viande venue de l'étranger. © Radio France - Marie Dorcet

A la sortie du premier supermarché, bilan moins négatif que ce à quoi ils s'attendaient : la plupart des viandes coupées sont nées, élevées et transformées en France. En revanche, gros point noir sur les produits transformés, quasiment tous faits à partir de viandes étrangères. 

Concurrence déloyale

Avec cette action, les agriculteurs veulent attirer l'attention des magasins et des consommateurs. Car la viande issue d'un autre pays que la France n'a pas le même cahier des charges, et donc peut être nourrie et élevée avec des pratiques et produits interdits en France, qui leur permettent de vendre moins cher. "A chaque fois qu'on fait rentrer dans l'UE et en France un produit produit dans un pays qui n'a pas le même cahier des charges, c'est de la concurrence déloyale" explique Jean-Michel Gorry, agriculteur à Pressac. 

Les agriculteurs ont voulu aussi discuter avec les consommateurs.  - Radio France
Les agriculteurs ont voulu aussi discuter avec les consommateurs. © Radio France - Marie Dorcet

L'autre problème, c'est aussi le financement des agriculteurs. Selon la loi Egalim, les éleveurs devaient recevoir un pourcentage de la marge du magasin sur la vente de leur viande. Selon les agriculteurs, pas un centime ne leur a été reversé pour le moment. Pour le président de la FNSEA 86, deux explications possibles : "soit les grandes surfaces gardent l'argent, soit elles ne trouvent pas d'accord avec l'Etat". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu