Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Polémique sur des élevages de veaux en Bretagne : pointé du doigt, Ouest Elevage va renforcer les contrôles

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique, France Bleu

Après la diffusion d'une nouvelle vidéo de l'association anti-élevage L214 ce mardi, qui met en cause Ouest Elevage à Ploudaniel ainsi que trois exploitations finistériennes, le groupe annonce renforcer les contrôles sur ces sites.

L214 a publié une vidéo dénonçant les conditions d'élevage de veaux dans un centre de tri et trois exploitations finistériennes
L214 a publié une vidéo dénonçant les conditions d'élevage de veaux dans un centre de tri et trois exploitations finistériennes - Images fournies par L214

Finistère, France

Des veaux destinés à l'industrie laitière malmenés : la nouvelle vidéo de l'association L214 fait des remous dans le milieu de l'élevage breton. Les images auraient été tournées entre juillet et octobre 2019 chez Ouest élevage, dans un centre de tri de veaux laitiers situé à Ploudaniel, ainsi que dans trois élevages d'engraissement du Finistère, dont un d'un millier de veaux.

Des "gestes inacceptables"

Ouest Elevage reconnait ce mardi midi dans un communiqué "des gestes inacceptables" envers certains animaux. Des investigations sont en cours dans le centre de tri de veaux situé à Ploudaniel.  _"_Nous condamnons fermement les coups portés aux veaux et nous pouvons vous assurer que ces gestes vont à l’encontre des consignes données", indique-t-il. Des investigations sont menées sur place et le groupe annonce un renforcement des contrôles sur ses différents sites.

Ouest Elevage se défend par ailleurs de certaines accusations de L214. _"Concernant l’_euthanasie des veaux pratiquée par un vétérinaire, nous rappelons que cette pratique est strictement encadrée sous contrôle et diagnostic vétérinaires", indique le groupe. Dans les images fournies par l'association, on peut voir des veaux piqués à deux reprises pour être euthanasiés.

Quant aux images de cadavres de veaux dans l'élevage situé à Saint-Vougay, Ouest Elevage assure que _"_les animaux morts dans l’élevage sont mis à l’écart dans un bac fermé dans l’attente du passage de la société d’équarrissage. Le bac a été volontairement ouvert par les militants pour filmer un animal lors des fortes chaleurs de l’été favorisant l’apparition de vers". "Une pratique assez commune car les sociétés d’équarrissage font des tournées et ne passent pas tous les jours", confirme Philippe Hénaff, président de l'Ordre des Vétérinaires en Bretagne.

"Des images sorties de leur contexte"

"Un veau malade entre deux nettoyages peut être très sale, donc si on prend les images à ce moment-là, ça donne une impression catastrophique. _Le problème de L214, c'est qu'il s'agit d'images choc concentrées et sorties de leur contexte_", estime Philippe Hénaff. Les contrôles et bilans sanitaires réguliers que lui et ses collègues réalisent ont justement vocation à éviter toute dérive. Selon lui, "dans la grande majorité des exploitations ça se passe bien" même si "c'est sûr que l'élevage intensif n'est pas le plus cool !".

Les syndicats agricoles comme la FDSEA dénoncent de leur côté "une nouvelle attaque qui jette l'opprobre sur le métier". "S'il y a des images qui choquent, elles nous choquent aussi", assure le président de la section finistérienne Jean-Alain Divanach. "La manière dont L214 monte ses vidéos est toujours à charge, avec des mixages compromettants et une musique qui va bien... C'est comme toujours _à côté de la réalité du terrain_", estime-t-il. 

Intrusion dans les élevages

"Pour tout agriculteur, constater que son élevage est victime d'une intrusion nocturne et à sa décharge, _c'est une violation du domicile mais aussi du métier_, juge Jean-Alain Divach. La stratégie de L214 est militante et destructrice pour les agriculteurs". Ouest Elevage dénonce également les "intrusions illégales" des militants de l'association L214. "Les images sont réalisées de nuit (...) et montées de manière à créer un climat anxiogène en vue d’instrumentaliser l’émotion du public", argumente Ouest Elevage. 

L'association était par ailleurs jugée lundi à Pau pour violation de la vie privée après ses vidéos tournées à l'abattoir de Mauléon dans les Pyrénées Atlantiques, en 2016. Le procureur a requis 10 000 euros d'amende. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu