Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Port d'Arcachon : des députés européens à la rencontre des pêcheurs pour parler quotas et réglementation

vendredi 27 avril 2018 à 14:48 Par Stéphane Hiscock, France Bleu Gironde

Alain Cadec, député européen et président de la commission pêche, a longuement écouté les représentants des pêcheurs d'Arcachon ce vendredi matin. Ces derniers demandent notamment un assouplissement des conditions de pêche de la raie brunette, des civelles et des palourdes.

Parmi les députés européens présents Alain Cadec, président de la commission pêche et sa collègue Michèle Alliot-Marie
Parmi les députés européens présents Alain Cadec, président de la commission pêche et sa collègue Michèle Alliot-Marie © Radio France - Stéphane Hiscock

Arcachon, France

C'est Eddie Puyjalon, conseiller régional LR-CPNT qui est à l'origine de cette rencontre ce vendredi matin au siège du comité départemental des pêches d'Arcachon. La table ronde a permis d'évoquer plusieurs sujets qui fâchent entre la profession et Bruxelles, à commencer par les quotas de pêche ou encore la réglementation à bord des navires.

Avec 150 bateaux enregistrés, le port d'Arcachon est le 4ème de la région derrière La Rochelle, La Cotinière et Royan. Les professionnels du secteur estiment que l'Europe leur met trop des bâtons dans les roues. David Lamourous, président du CDP33, a demandé aux élus de revoir rapidement les quotas de raies brunettes, de palourdes et autres civelles. Selon le pêcheur les stocks se sont bien reconstitués dans le Golfe de Gascogne, pourtant l'Europe continue de limiter les prises.

Les stocks sont là et et Bruxelles continue de demander des études. Nous pêcheurs, nous sommes bridés et pourtant on nous en demande toujours plus en matière de réglementation. — David Lamourous

Un peu de patience répond Alain Cadec, député européen et président de la commission pêche à Bruxelles. L'élu breton estime que sans quotas le secteur de la pêche serait en grande difficulté.

On part d'un principe qui est important c'est le RMD, le Rendement Maximal Durable. Il faut préserver la ressource tout en permettant à l'activité de la pêche de se maintenir. — Alain Cadec

Au terme de la rencontre avec les pêcheurs la délégation d'élus s'est ensuite rendue au siège du comité régional de la conchyliculture à Gujan-Mestras pour discuter avec les ostréiculteurs.