Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Première récolte sous les serres de Colombelles chauffées avec l'usine d'incinération

Les premiers légumes sont récoltés à Colombelles (Calvados) dans les serres chauffées grâce à l'usine d'incinération toute proche. Un pari réussi sur le plan écologique qui valorise l'incinération des déchets ménagers, et économique avec 33 personnes embauchées localement.

Pierre-Marie Battais, entrepreneur agriculteur de 29 ans, a fait construire 3 hectares et demi de serres à Colombelles et récolte ses premiers légumes.
Pierre-Marie Battais, entrepreneur agriculteur de 29 ans, a fait construire 3 hectares et demi de serres à Colombelles et récolte ses premiers légumes. © Radio France - Nolwenn Le Jeune

C'est l'heure des premières récoltes dans les serres de Colombelles, près de Caen. Ces trois hectares et demi de verre et d'aluminium ont commencé à être construits en septembre 2020. La particularité des lieux, c'est qu'ils sont chauffés par l'usine d'incinération de déchets située juste à côté. Sept mois plus tard, les premières tomates, aubergines et même des poivrons sont en train d'être récoltés.

Les serres sont chauffées par l'énergie produite par l'incinération des déchets de l'usine toute proche.
Les serres sont chauffées par l'énergie produite par l'incinération des déchets de l'usine toute proche. © Radio France - Nolwenn Le Jeune

L'usine d'incinération de Colombelles permet déjà de chauffer des immeubles à Hérouville-saint-Clair et le CHU de Caen. L'énergie produite par l'incinération des déchets ménagers sert donc à présent à chauffer ses serres. Mais ce n'est pas seulement un projet vertueux sur le plan environnemental, puisque économiquement le pari a été aussi fait de n'embaucher que de la main d'oeuvre locale. 33 personnes, qui habitent à une quinzaine de kilomètres maximum, ont été recrutées grâce à un partenariat avec la mairie de Colombelles.

Premières récoltes de tomates cerises dans les serres de Colombelles.
Premières récoltes de tomates cerises dans les serres de Colombelles. © Radio France - Nolwenn Le Jeune

On trouve les légumes de ses serres dans les rayons de plusieurs supermarchés de l'agglomération caennaise et dans des magasins de producteurs à la Bijude et Fontenay le Marmion. Certains partent même déjà à Rungis. Et si le projet continue de mûrir aussi bien que les tomates et les aubergines, les serres doubleront leur surface et emploieront à terme une centaine de personnes.

Allez on enfile les "sur chaussures" en plastique et on part visiter les serres de Colombelles !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess