Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Première apparition de mildiou dans les vignobles du Vaucluse

-
Par , France Bleu Vaucluse

La maladie qui se développe au printemps à cause de l'humidité a donné ses premiers signes dans certains vignobles après les dernières pluies de fin avril et début mai. Les viticulteurs sont surtout vigilants depuis l'année dernière où le mildiou n’avait jamais été aussi présent.

Tournée d'inspection sur une parcelle du hameau de Saint Veran à Beaumes-de-Venise
Tournée d'inspection sur une parcelle du hameau de Saint Veran à Beaumes-de-Venise © Radio France - JM Le Ray

Beaumes-de-Venise, France

Gare au mildiou en Vaucluse. Si l'été 2018 avait connu  la plus importante propagation de mildiou jamais vue dans les vignes de la vallée du Rhône avec des pertes conséquentes (le phénomène était ressenti alors dans tous les vignobles français), rien de comparable aux vues des conditions climatiques.  Une dizaine de  techniciens de la chambre d'agriculture de Vaucluse sillonnent actuellement les vignobles pour identifier les parcelles qui commencent à être touchées. Des cas ont été signalés notamment sur Beaumes-de-Venise ou encore Jonquerettes. 

Il s'agit de prendre le mal à la racine avec des conditions bien différentes de celle de l’an passé puisque ce printemps est relativement sec alors qu'il avait été en mars, avril et mai 2018 exceptionnellement arrosé. Les viticulteurs concernés vont donc traiter avant toute nouvelle pluie de façon à stopper la propagation. 

Le mildiou se déclare généralement sur les feuilles mortes tombées au pied des ceps sur une terre humide avant de se propager. À l’origine ce sont des algues-champignons microscopiques invisibles avant leurs attaques des feuilles, puis, plus tard, des grappes. Les parcelles les plus exposées à la suite de précipitations sont celles à l‘abri du vent, dans des zones humides proches de cours d’eau ou moins exposées au soleil. 

Traité à temps ce mildiou ne pourra pas se propager explique Remi Vandamme, technicien à la Chambre d'Agriculture de Vaucluse

Une tache de mildiou visible en bas à gauche sur ce cep d'une vigne de Beaumes-de-Venise - Radio France
Une tache de mildiou visible en bas à gauche sur ce cep d'une vigne de Beaumes-de-Venise © Radio France - JML Le Ray