Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Premiers coups de sécateurs pour les vendanges de la cave de Gan

mardi 25 septembre 2018 à 20:41 Par Maud Calves, France Bleu Béarn

Une quarantaine de saisonnier ont commencé à s'attaquer aux grappes de raisin mûres ce mardi. Une tâche qui durera un mois et demi, le temps de vendanger les 45 hectares des vignobles de la cave de Gan.

Les saisonniers en profitent pour faire connaissance.
Les saisonniers en profitent pour faire connaissance. © Radio France - Maud Calvès

Gan, France

Sécateur à la main, Lisa découvre le métier. Elle est presque émerveillée. "On est en plein air, il y a la bonne odeur de la vigne. C'est physique, on bouge, on discute. Franchement, bonne ambiance, bon cadre." C'est un peu le même son de cloche dans tous les rangs. Les trois quarts de ces vendangeurs, une quarantaine au total, ne se connaissent pas, c'est donc l'heure des présentations. Bien que l'ambiance soit au travail, les salariés ne se privent pas pour faire connaissance. En revanche, une petite dizaine revient tous les ans. C'est le cas de Pierre, 67 ans, qui rejoint ses amis pour vendanger, leur seul rendez-vous de l'année. 

On est cinq ou six à se retrouver. Tout le monde revient pour faire les vendanges, sinon on ne se voit pas de l'année"— Pierre, vendangeur à la retraite.

Pour certains, les vendanges c'est le rendez-vous de l'année.

La cave de Gan fait appel à une agence d'intérim pour recruter les saisonniers. 

Des règles à fixer

Avant de donner les premiers coups de sécateur, les salariés reçoivent une charte fixant les règles de sécurité et de vivre ensemble : ne pas travailler avec de la musique dans les oreilles, se chausser correctement, se protéger du soleil où éviter les altercations. Lorsqu'ils descendent du bus ils reçoivent d'autres consignes, techniques cette fois, de la part du chef de rang. Ce sera la même rengaine pendant un mois et demi, le temps de récolter les 45 hectares des vignobles de la cave de Gan. Certains se reverront l'année prochaine. 

Notre reportage sur place.