Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Premiers coups de sécateurs pour les vendanges de la cave de Gan

Par

Une quarantaine de saisonnier ont commencé à s'attaquer aux grappes de raisin mûres ce mardi. Une tâche qui durera un mois et demi, le temps de vendanger les 45 hectares des vignobles de la cave de Gan.

Les saisonniers en profitent pour faire connaissance.
Les saisonniers en profitent pour faire connaissance. © Radio France - Maud Calvès

Sécateur à la main, Lisa découvre le métier. Elle est presque émerveillée. "On est en plein air, il y a la bonne odeur de la vigne. C'est physique, on bouge, on discute. Franchement, bonne ambiance, bon cadre." C'est un peu le même son de cloche dans tous les rangs. Les trois quarts de ces vendangeurs, une quarantaine au total, ne se connaissent pas, c'est donc l'heure des présentations. Bien que l'ambiance soit au travail, les salariés ne se privent pas pour faire connaissance. En revanche, une petite dizaine revient tous les ans. C'est le cas de Pierre, 67 ans, qui rejoint ses amis pour vendanger, leur seul rendez-vous de l'année. 

Publicité
Logo France Bleu

On est cinq ou six à se retrouver. Tout le monde revient pour faire les vendanges, sinon on ne se voit pas de l'année"— Pierre, vendangeur à la retraite.

loading

La cave de Gan fait appel à une agence d'intérim pour recruter les saisonniers. 

Des règles à fixer

Avant de donner les premiers coups de sécateur, les salariés reçoivent une charte fixant les règles de sécurité et de vivre ensemble : ne pas travailler avec de la musique dans les oreilles, se chausser correctement, se protéger du soleil où éviter les altercations. Lorsqu'ils descendent du bus ils reçoivent d'autres consignes, techniques cette fois, de la part du chef de rang. Ce sera la même rengaine pendant un mois et demi, le temps de récolter les 45 hectares des vignobles de la cave de Gan. Certains se reverront l'année prochaine. 

loading

Ma France : Mieux vivre

Hausse généralisée du coût de la vie, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent ainsi une nouvelle consultation citoyenne intitulée “Mieux vivre”. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres.

Publicité
Logo France Bleu