Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Produits frais sur internet : Potager City étend son réseau à Vienne

mardi 7 mars 2017 à 6:00 Par Jacky Page, France Bleu Isère

Le site de commande de produits frais en ligne Potager City étend son réseau. Il permet d’acheter des produits frais en circuit court, que l'on va ensuite récupérer chez un commerçant de quartier. La formule est accessible depuis un mois à Vienne.

Un point de retrait des paniers Potager City chez le caviste "Le Gourmand" à Vienne
Un point de retrait des paniers Potager City chez le caviste "Le Gourmand" à Vienne © Radio France - Jacky Page

Vienne, France

Fondé en 2007, Potager City est présent dans des villes de Rhône-Alpes, comme Grenoble, Saint-Quentin-Fallavier, l'Isle d'Abeau, et a dupliqué son concept à Paris, Montpellier, Marseille, Bordeaux. En Rhône-Alpes, c'est sur une centaine de producteurs que s'appuie le dispositif de livraison de produits frais. Les commandes se font sur le site www.potagercity.fr , où sont répertoriés les fruits et légumes disponibles auprès des fournisseurs en circuit court.

Une activité agricole dynamisée par les commandes

« Nous pouvons en ce moment livrer des kiwis produits dans la Drôme », explique Jérémy Colas, co-dirigeant du site. « Par contre, chez nous, quand on vend de la fraise, c’est qu’elle est d’ici et que c’est la saison. Donc pas l’hiver ». En revanche, on y trouve des clémentines de Corse, que fournit un producteur de l’île, de façon à apporter de la diversité dans les paniers d’hiver. On peut aussi acheter des œufs bios, produits à Charponnay. L’éleveur de volailles, Michel Ferriz, travaille depuis plusieurs années avec le site Potager City. Cela lui a permis de toucher une clientèle plus vaste que s’il avait vendu sa marchandise sur les marchés. Il a dû augmenter sa production pour suivre le rythme des commandes. Pour s’occuper des 6.000 poules et collecter quelque 5.000 œufs quotidiens, il a embauché quatre salariés et un apprenti.

  - Aucun(e)

C'est de la plateforme située à Toussieu que partent les véhicules de livraison, en direction des commerces partenaires. Des points de livraison où les clients viennent retirer leurs commandes passées sur internet. Cyril Reynaud est gérant du Gourmand, un magasin de vins, spiritueux et épicerie fine à Vienne, ville où le dispositif est accessible depuis début février. Il n'a accepté d'être point de retrait qu'à la condition que les produits soient à la hauteur. « On n’est pas là pour vendre des fruits et légumes, on joue juste le rôle de dépôt, et si les produits ne sont pas de qualité, ça ne nous intéresse pas. On ne veut pas avoir une mauvaise image de marque ». Le commerçant a donc testé un panier de Potager City et a été convaincu par la qualité. Les clients viennent récupérer leurs commandes le mardi.

Des variétés qui sortent de l'ordinaire

Pour l’instant à Vienne, outre le Gourmand, on peut aussi se faire livrer à la charcuterie Blache. Blandine, une cliente viennoise, a apprécié la formule sans abonnement, et le choix offert, ainsi que les recettes qui accompagnent les produits. Elle est séduite par des variétés des légumes qu’on ne trouve pas facilement en grande surface. « J’ai même réussi à faire manger des navets à mon mari » commente-t-elle, en envisageant la prochaine fois d'essayer une variété de chou qu’elle a repéré sur le site. Jérémy Colas cite le cas d’un maraîcher qui lui a suggéré de tester à la vente une carotte violette. Le succès a été tel qu’il a dû en planter toute une parcelle.

Le concept Potager City, par son co-dirigeant Jérémy Colas