Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Projet de ferme aux 1.200 taurillons dans la Vienne : la justice valide le permis de construire et d'exploiter

-
Par , France Bleu Poitou, France Bleu

La Cour administrative d'appel de Bordeaux a annulé ce mardi 29 décembre un jugement de 2017 du tribunal administratif de Poitiers qui invalidait le permis de construire du projet de ferme de 1.200 bovins de Coussay-les-bois, dans la Vienne.

Elevage de bovin pour la viande : taureaux
Elevage de bovin pour la viande : taureaux © Radio France - Stéphanie Berlu

Nouvel épisode dans le projet très controversé de ferme aux 1.200 taurillons de Coussay-les-bois, dans la Vienne :  la Cour administrative d'appel de Bordeaux vient de valider le permis de construire et d'exploiter. Elle annule ainsi le jugement de 2017 du tribunal administratif de Poitiers, qui avait invalidé les permis de construire et l'autorisation d'exploiter, délivrés en 2015 et 2016. Exploitant et constructeur avaient fait appel.

La Cour a considéré que les éléments complémentaires, notamment sur les capacités techniques et financières du promoteur, sont "suffisamment précis et étayés" et que "le dossier a été complété" sur plusieurs plans, dont les modalités d'assainissement du projet. 

Les opposants veulent se pourvoir en cassation auprès du Conseil d'État

Le collectif d'opposants "Aspect" (Association de sauvegarde et de protection de l'environnement) qui dénonce l'installation d'une "ferme usine" a indiqué son intention de se pourvoir en cassation auprès du Conseil d'Etat. Il a déploré que la Cour soit "allée au-delà des compétences qui sont les siennes en substituant son analyse à celle des services instructeurs de la préfecture", selon les informations de l'AFP.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess