Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Projet de poulailler industriel près d'une maison de retraite : la grogne monte à Bésayes

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Un agriculteur veut installer un bâtiment pour l'élevage de près de 30.000 poules à proximité de la maison de retraite Les Monts du Matin à Bésayes dans la Drôme. Le directeur de l'Ehpad a lancé une pétition et un recours contre le permis de construire.

Banderole accrochée sur la clôture de la maison de retraite Les Monts du Matin à Bésayes (Drôme)
Banderole accrochée sur la clôture de la maison de retraite Les Monts du Matin à Bésayes (Drôme) © Radio France - Nathalie Rodrigues

Bésayes, France

La pétition lancée sur internet par le directeur de la maison de retraite médicalisée les Monts du Matin avait recueilli ce mardi soir plus de 26.000 signatures. L'association de défense des animaux L214 l'a relayée ; les résidents, le personnel de l'Ehpad également.

Christiane, 87 ans, l'a envoyée à toute sa famille, y compris à sa petite-fille en Finlande : "j'ai une chambre, très agréable, avec une vue sur le jardin. Mais là, ma porte-fenêtre donnera directement sur le poulailler, cette énormité". Angèle, 82 ans, craint des nuisances : "moi je veux finir mes jours ici, tranquille. Pas empoisonnée par les mouches et les odeurs."

Le poulailler serait construit entre le jardin de l'Ehpad de Bésayes et la vue sur le Vercors - Radio France
Le poulailler serait construit entre le jardin de l'Ehpad de Bésayes et la vue sur le Vercors © Radio France - Nathalie Rodrigues

"Je n'avais aucune raison de m'y opposer" dit la maire de Bésayes

D'après le directeur de l'Ehpad, le bâtiment ferait 100 mètres de long, 17 de large, 5 mètres de hauteur, avec trois silos. Didier Meyrand redoute aussi des conséquences sanitaires : "le souci, c'est que ce poulailler industriel, hors sol, va accueillir 29.990 poules. A 10 poules près, une étude d'impact aurait été nécessaire et à ce moment là, jamais on aurait autorisé ce poulailler entre trois structures médico-sociales : l'Ehpad, la micro-crèche qu'on ouvre en septembre et la Maison des Marches (qui accueille des enfants)".

La maire de Bésayes, Nadine Manteaux, a signé le permis de construire du poulailler au mois de janvier. Pour elle, les règles sont respectées : "la distance réglementaire entre un tiers et un poulailler, c'est 100 mètres. Là, on est à plus de 200 mètres. Les administrations avaient toutes émis des avis favorables. Je n'avais aucune raison de m'opposer au permis de construire." Elle explique qu'il n'y aura pas de nuisances : "c'est un bâtiment fermé, il n'y a aucune raison à 200 mètres qu'il y ait quelque chose. Il y a d'autres bâtiments dans la plaine à Bésayes, ce ne sera pas le premier."

Nous n'avons pas réussi à joindre l'agriculteur porteur du projet de poulailler ce mardi. Une manifestation des opposants est prévue le samedi 4 mai. 

Choix de la station

France Bleu