Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Puy-de-Dôme : le vignoble durement touché par le gel

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne
Vic-le-Comte, France

Le vignoble des Côtes d'Auvergne a subi les assauts dévastateurs du gel. Le 17 avril, la nuit glaciale a détruit parfois toute une année de travail. Sur les hauteurs du Mas de Vinzelles à Vic-le-Comte, des parcelles de Pinot sont gelées à 90%.

Bruno Gueguen de Vic-le-Comte devant sa parcelle de pinot gelée à 90%
Bruno Gueguen de Vic-le-Comte devant sa parcelle de pinot gelée à 90% © Radio France - Claudie HAMON

Les bourgeons n'aiment les nuits glaciales. Dans le Puy de Dôme, les vignobles, mais aussi les arbres fruitiers ont bien souffert des gelées du 17 avril. Alors que les températures vont chuter encore ces prochains jours, les viticulteurs font le bilan. Certains paient un lourd tribu notamment dans les vignes des Côtes d'Auvergne. Comme chez Bruno Gueguen à Vic-le-Comte, où les Chardonnay et les Pinot ont bien souffert. Sur les hauteurs du Mas de Vinzelles, la parcelle de Pinot de Bruno Guéguen est perdue à 90%.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Dans le Saint-Pourçain, les vignes ont également souffert, notamment les Chardonnay. Les parcelles situées au nord sont parfois touchées à plus de 80%. Stéphane Le Foll, le ministre de l'agriculture a demandé cette semaine aux préfets de mobiliser les services de l’État pour évaluer les dégâts et accompagner les agriculteurs. Le ministère de l'agriculture précise dans un communiqué que si les dommages dus au gel concernent la récolte 2018, les viticulteurs pourront activer le régime des calamités agricoles.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess