Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Puy-de-Dôme : tout savoir du Sommet de l'élevage 2019, salon n°1 en Europe

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Pays d'Auvergne, France Bleu Berry, France Bleu Creuse

Le 28e Sommet de l'élevage s'ouvre ce mercredi pour trois jours à Clermont-Ferrand. 95.000 visiteurs dont le ministre de l'Agriculture sont attendus sur fond d'inquiétudes liées au changement climatique et aux accords commerciaux de la France avec le Canada et les pays d'Amérique du Sud.

La "ferme géante" du Sommet de l'élevage compte cette année encore quelques 2000 animaux.
La "ferme géante" du Sommet de l'élevage compte cette année encore quelques 2000 animaux. © Radio France - Juliette Micheneau

Cournon-d'Auvergne, France

C'est un événement toujours plus grand qui s'ouvre ce mercredi 2 octobre à la Grande Halle d'Auvergne de Clermont-Ferrand. Pour cette édition 2019, le Sommet de l'élevage accueille une cinquantaine de stands de plus, soit 1560 exposants qui en font le plus grand rendez-vous du genre en Europe.

Les stands seront encore plus nombreux pour cette édition 2019 du Sommet de l'élevage avec1560 exposants. - Radio France
Les stands seront encore plus nombreux pour cette édition 2019 du Sommet de l'élevage avec1560 exposants. © Radio France - Juliette Micheneau

La Blonde d'Aquitaine à l'honneur

Troisième race à viande française, c'est la Blonde d'Aquitaine qui aura cette année son concours national sur le ring aménagé dans le Zénith. 

C'est elle qui a les honneurs de l'affiche de ce 28e Sommet avec Malika, génisse de 3 ans habituée des podiums et son propriétaire, Cyprien Alcouffe, éleveur au Bas Ségala, dans l'Aveyron. 350 Blondes d'Aquitaine vont défiler pendant ces trois jours de Sommet.

Cyprien Alcouffe et Malika, sa blonde d'Aquitaine, ont les honneurs de l'affiche de ce 28e Sommet de l'élevage. - Aucun(e)
Cyprien Alcouffe et Malika, sa blonde d'Aquitaine, ont les honneurs de l'affiche de ce 28e Sommet de l'élevage. - DR

Ce sommet accueille également brebis, chevaux : en tout 70 races sont présentes via les concours, les démonstrations et les ventes aux enchères.

95 000 visiteurs attendus, dont beaucoup d'étrangers

Cette édition 2019 compte non seulement plus d'exposants, mais elle doit en partie cette croissance à des exposants étrangers toujours plus nombreux : 340, soit une quarantaine de plus, venus de 38 pays. Les visiteurs du sommet viennent aussi des quatre coins de la planète. 4500 étrangers attendus sur en moyenne 95 000 visiteurs sur les trois jours de Sommet. Cette année les pays d'Afrique de l'Ouest sont les invités d'honneur avec la journée du jeudi 3 octobre dédiée à un "Forum Afrique spécial élevage". L'occasion pour les professionnels exposants de séduire les investisseurs africains.

Une opportunité de lobbying politique

Le Sommet de l'élevage a beau être une parenthèse dans le quotidien des éleveurs, c'est aussi l'occasion de relayer les préoccupations de la profession. Entre la sécheresse et son impact financier, le débat sur les pesticides, Didier Guillaume doit s'attendre à un accueil tendu. Le Ministre de l'Agriculture sera présent dans les allées toute la journée du mercredi 2

Chaque année le Sommet de l'élevage reçoit la visite du ministre de l'Agriculture. Ici Stéphane Travert en 2017. - Radio France
Chaque année le Sommet de l'élevage reçoit la visite du ministre de l'Agriculture. Ici Stéphane Travert en 2017. © Radio France - Lauriane Havard

Le débat organisé le lendemain, jeudi 3, promet lui aussi des échanges musclés sur le Ceta, accord commercial contesté avec le Canada et sur cette loi alimentation qui ne tient pas ses promesses en terme de prix payés aux producteurs. Les éleveurs auront le loisir de débattre avec cinq députés, dont Roland Lescure, Député LREM des Français établis au Canada et aux Etats-Unis, le député de la Creuse Jean-Baptiste Moreau, rapporteur de la loi Alimentation, mais aussi le communiste André Chassaigne et le très médiatique François Ruffin, convié en tant que Secrétaire de la Commission des Affaires économiques de l’Assemblée Nationale. 

Bio, transformation à la ferme et numérique

Chaque année le Sommet de l'élevage se veut le reflet des évolutions de la profession. Cette année les éleveurs trouveront plus d'exposants liés aux nouvelles énergies comme le photovoltaïque ou la méthanisation. En témoignent aussi les "Sommets d'or", qui récompensent l'innovation et proposent cette année deux prix spéciaux dédiés au bien-être animal et à l'agriculture biologique. Autre nouveauté de cette 28e édition, "La Grange à innovation", un pôle d'une quinzaine d'entreprises du numérique qui développent capteurs météo et autres objets connectés dédiés aux professions agricoles.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu