Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Quatre vautours fauves relâchés au Cirque de Navacelles

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu Gard Lozère

Après plusieurs semaines de soins prodigués par la Ligue de protection des oiseaux, quatre vautours fauves ont été relâchés mercredi au Cirque de Navacelles (Hérault).

Ces quatre vautours étaient soignés depuis plusieurs semaines par la Ligue de protection des animaux
Ces quatre vautours étaient soignés depuis plusieurs semaines par la Ligue de protection des animaux - Denis Rey / LPO

Villeveyrac, France

Quatre jeunes vautours fauves ont retrouvé la liberté mercredi dans l'Hérault. Après les avoir soignés durant plusieurs semaines, la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) les a relâchés au Cirque de Navacelles, au nord du département. 

Tous les étés, de jeunes vautours se retrouvent en perdition sur le littoral. Quand ils sont recueillis, la LPO prend soin d'eux dans son centre, à Villeveyrac, jusqu'à ce qu'ils puissent repartir. "Ils n'ont souvent pas eu accès à une source de nourriture depuis un moment, ils manquent d'énergie, explique Denis Rey, responsable du programme, à la LPO de l'Hérault. Notre travail, c'est de leur redonner des vitamines et les nourrir, leur donner l'énergie pour repartir, c'est pour ça qu'on les relâche dans une zone très favorable à leur envol".

Des oiseaux en danger

Depuis une trentaine d'années, les vautours fauves ont fait leur retour dans le paysage héraultais. Longtemps, ils ont été victimes de leur mauvaise réputation de prédateurs. L'association se bat pour préserver ces vautours fauves dans le département.

"Les vautours ont cet avantage de débarrasser la nature des cadavres et donc des maladies potentielles qu'ils peuvent contenir, précise Denis Rey. Ce sont les alliés de l'homme depuis des temps immémoriaux. L'éleveur et les vautours ont une relation forte : l'éleveur va avoir la mortalité sur son exploitation, et le vautour l'en débarrasse gratuitement. Et ça, c'est un service que le vautour rend à la société, et qui nous permet d'économiser chaque année plusieurs centaines de milliers d'euros".

  - Aucun(e)
- Denis Rey / LPO
Choix de la station

France Bleu