Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Salon de l'Agriculture 2019

Qui sont les Creusois qui participent au salon de l'Agriculture ?

-
Par , , , France Bleu Creuse

La plus grande ferme de France ouvre ses portes à Paris ce samedi. On attend 700 mille visiteurs, c'est un rendez-vous important et un moment de prestige pour les élevages sélectionnés. Tour d'horizon des creusois qui présentent leurs plus beaux animaux.

Le concours de la race Limousine 2018
Le concours de la race Limousine 2018 © Radio France - Olivier Estran

Sans surprises, ce sont nos éleveurs de Limousines  qui sont les plus nombreux à participer au Salon de l'agriculture 2019. Nous avons cette année quatre exploitations habituées du rendez-vous. 

Michel et Françoise Peyrot à Valliere avec leur  taureau "Major"

Jeremy Lagautriere , de Saint-Sulpice-Le-Dunois avec son taureau "Minus".

Son oncle, et son cousin Thierry et Antoine (installés à Villard) présentent également deux autres taureaux "Lino" et "Lucifer"

Eux aussi retrouvent les allées du salon : Jeremy et David Desassure, de Chéniers s'alignent avec "Love" une "vache suitée" (une vache accompagnée de son petit veau)

David et Jeremy Desassure aux côtés de "Love" qui a déja concouru l'année dernière
David et Jeremy Desassure aux côtés de "Love" qui a déja concouru l'année dernière © Radio France - Olivier Estran

Pas de vaches Charolaises en concours, mais un représentante en catégorie Boucherie, elle vient du Gaec Duchier-Bonnaud de Nouhant.

Les petits nouveaux s'appellent Benoit et Laurent Courty. Ces éleveurs de Pontarion vont présenter "Luxueux" un taureau de race Blonde d'Aquitaine. C'est la première fois qu'ils participent au salon de l'Agriculture

Benoît et Thierry Courty, Paris c'est une grande premiere pour eux et leur taureau Blonde d'Aquitaine
Benoît et Thierry Courty, Paris c'est une grande premiere pour eux et leur taureau Blonde d'Aquitaine © Radio France - Olivier Estran

Des moutons et un cochon

Lui par contre est un grand habitué du salon, ça va fait 22 ans qu'il s'y rend  : Gilles Roux, éleveur à Lussat emmène 13 moutons de race Charmoise . 

Les moutons de Gilles Roux: ils seront 13 sur le ring !
Les moutons de Gilles Roux: ils seront 13 sur le ring ! © Radio France - Nina Valette
Gilles Roux est un fidéle du rendez-vous. Cela fait 22 ans que son élevage est sélectionné !
Gilles Roux est un fidéle du rendez-vous. Cela fait 22 ans que son élevage est sélectionné ! © Radio France - Nina Valette

Il sera aux côtés de Claude Rangeon de Malleret-Boussac et ses sept moutons de race Berrichon du Cher.

Et pour compléter le tableau : un producteur de porc cul noir : Jean-Luc Monteil, il part avec une femelle de son élevage qui se trouve à Sauviat-sur-Vige, à cheval sur la Creuse et la Haute-Vienne.

Etre sélectionné pour le Salon de l'Agriculture, c'est une véritable consécration: c'est représenter le meilleur de chaque race animale. Décrocher un prix fait monter la cote de l'élevage et permet de vendre plus cher les petits des animaux primés.

Pas de produits locaux de la Creuse !

Il n'y a pas que les animaux au rendez-vous. La boucherie de Claude Nicollet d'Aubusson est aussi en concours, tout comme le lycée agricole d'Ahun qui va tenter de décrocher le titre de meilleur berger avec Sam Feugueur, un des ses élèves de seconde, sélectionné pour les Ovinpiades, le championnat des éleveurs de moutons.

En revanche, on cherchera en vain du saucisson, de la bière , du miel ou du nougat de la Creuse: cette année, les producteurs ont tous boudé le stand de la Nouvelle-Aquitaine. Ils estiment ne pas être assez visibles au sein de la multitude de producteurs de vin de Bordeaux ou de foie-gras du Sud-Ouest.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess