Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Qui veut devenir producteur de poulet jaune des Landes ?

-
Par , France Bleu Gascogne

C'est un peu comme les médecins. Les producteurs de poulets des Landes veulent préparer la relève. La Chambre d'Agriculture organisait ce mardi une réunion d'information et une visite d'exploitation à Saint-Paul-lès-Dax, pour séduire de nouveaux éleveurs.

Plus de 10 millions de poulets Label Rouge sont produits dans les Landes (photo d'illustration)
Plus de 10 millions de poulets Label Rouge sont produits dans les Landes (photo d'illustration) © Maxppp - CLAUDE PRIGENT

Département Landes, France

Ils sont aujourd'hui 400 producteurs poulets dans le département des Landes, en Chalosse, dans le Tursan, dans l'Armagnac, dans le pays dacquois et en Haute-Lande sous les pins, à l'abri du vent et du soleil, qui produisent plus de 10 millions de poulets Label Rouge chaque année. Mais, comme pour les médecins, la pyramide des âges oblige les responsables de la filière à penser à l'avenir et à recruter de nouveaux éleveurs, pour maintenir une présence sur le marché français

La chambre d'Agriculture organisait ce mardi une réunion d'information et une visite d'exploitation à Saint-Paul-lès-Dax. "Pour maintenir notre capacité de production, il nous faudra renouveler l'équipe des producteurs", explique Pascal Tauzin, éleveur à Eyres-Moncube et président de la commission aviculture à la chambre d'Agriculture des Landes, "il y a une dizaine d'années, quand nous avons lancé le renouvellement, on nous disait que ça n'allait intéresser personne de produire les poulets, comme on le faisait, à l'ancienne, entre guillemets, et _de nombreux jeunes se sont installés_. Donc, on a réussi la première partie, aujourd'hui il faut continuer"

Un poulet élevé en liberté

Loin de l'élevage intensif, la filière du poulet jaune des Landes propose un poulet élevé en liberté, qui bénéficie du Label Rouge et de l'Indication Géographique Protégée "Volailles Fermières des Landes". Il répond à un cahier des charges bien précis : l'animal doit avoir une croissance lente au minimum 12 semaines, soit 81 jours, c'est moitié moins pour des poulets "standards", l'alimentation compte aussi beaucoup, à base de céréales, de maïs produit dans les Landes, qui donne d'ailleurs la couleur jaune à la chair du poulet. 

Les poussins, qui arrivent sur l'exploitation sont âgés de un jour, sont d'abord gardés au chaud jusqu'à quatre à cinq semaines, et ensuite sont en plein air. Ils rentrent uniquement pour se protéger dans des cabanes de 60m², chacune peut recevoir 1.000 poulets. Un éleveur, qui ne peut pas avoir plus de 16 cabanes, gère la ventilation des bâtiments, ouvre et ferme les trappes tous les jours pour faire sortir et entrer les animaux. La surface extérieure, elle, est immense. Il y a un minimum de 4 m² par volaille à respecter. Une fois le poulet envoyé à l'abattoir, la cabane est alors déplacée sur un autre site, distant d'au moins 100 mètres, elle est nettoyée, désinfectée, avant l'arrivée du lot suivant. 

Plus de renseignements en appelant la chambre d'Agriculture des Landes au 05.58.85.45.45.