Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Quimper : à la recherche des anguilles dans L'Odet

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique

Des recherches d'anguilles ont été lancées à Quimper ce mardi. Les pêcheurs et membres d'associations ont attrapé puis compté ces poissons en voie de disparition. Et ce, en plein centre-ville, sous les yeux des passants. Objectif : estimer la population dans le bassin-versant de l'Odet.

Les recherches dans le bassin-versant de l'Odet vont durer trois semaines.
Les recherches dans le bassin-versant de l'Odet vont durer trois semaines. © Radio France - Sixtine Lys

Quimper, France

Mais pourquoi chercher des anguilles en plein centre-ville de Quimper ? Pendant près d'une heure, ce mardi, les membres de la Fédération du Finistère pour la pêche et la protection du milieu aquatique, de Bretagne Grands Migrateurs et du syndicat de la vallée de l'Odet (Sivalodet) en ont collecté, seaux, épuisettes et appareil électrique à la main. Ils ont attrapé, compté puis relâché les poissons à 30 endroits différents, près de la cale Saint-Jean. 

Un poisson en danger d'extinction

Si l'opération peut sembler curieuse, la raison est simple : depuis les années quatre-vingt leur nombre s’effondre. "L'anguille d'Europe est une espèce en danger d'extinction au niveau mondial. Au niveau local, elle est sur la _liste rouge des espèces menacées_. D'où le besoin d'acquérir des connaissances sur les jeunes poissons qui arrivent dans nos cours d'eaux", détaille Nicolas Bourré, chargé de mission au sein de la Fédération du Finistère pour la pêche. 

Le grand migrateur se reproduit en mer des Sargasses, en Atlantique Nord. Il revient ensuite vivre dans nos cours d'eaux. Les pêches ont commencé à Quimper, "en limite de marée dynamique. C'est le point d'entrée de toutes les petites anguilles dans le bassin de l'Odet", précise le chargé de mission.

Les empêcher de disparaître

De nombreux facteurs expliquent la chute du nombre d'anguilles : la modification des courants marins, la surpêche des alevins d'anguilles, la présence d'obstacles comme de barrages ou encore d'écluses dans les rivières.... 

Ces pêches dans le bassin-versant de l'Odet sont menées dans le cadre du plan de gestion des poissons migrateurs pour tenter de mieux connaître et mieux protéger les anguilles. Elles vont durer trois semaines. Les données collectées alimenteront également une base de données de l’association Bretagne Grands Migrateurs.