Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Rappel de moules de la marque héraultaise Maredoc, impropres à la consommation

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

Des moules vendues par la marque héraultaise Maredoc font l’objet d’un rappel en raison de la présence de toxines paralysantes. Des moules commercialisées par Carrefour et Intermarché fin mai début juin. Ces produits ne doivent surtout pas être consommés.

Moules  (photo d'illustration)
Moules (photo d'illustration) © Maxppp -

Hérault, France

Deux lots de moules de la marque héraultaise Maredoc font l'objet d'un rappel en raison de la présence de toxines paralysantes.La première alerte concerne une barquette de 1,4 kg de moules de corde. Il s'agit du lot 10732947, commercialisé par la Filière Qualité Carrefour. Le code-barre est le suivant: 3 276 559 382 196. La date de conditionnement est le 31 mai et la limite de consommation est au 6 juin.   

La deuxième alerte concerne  un sac de 10 kg de moules d'Italie, toujours de la marque Maredoc, commercialisé par Intermarché entre le 28 mai et le 2juin. Il s'agit du lot 107292.   

Risque de décès

Ces produits sont contaminés par la toxine PSP (Paralytic Shellfish Poisoning). Elle provoque maux de tête, nausées et vertiges, perturbation de la motricité et incohérence de la parole avec risque de décès par paralysie des muscles respiratoires. Les premiers symptômes apparaissent dans les 5 à 30 minutes suivant la consommation des coquillages contaminés. Une guérison complète et sans séquelle est toutefois "possible en trois jours après un traitement symptomatique et d’appoint", rassure le  ministère de l'Agriculture.

Les personnes qui auraient consommé ces moules contaminées sont priées de consulter un médecin. Il est recommandé de détruire ou rapporter ces produits au point de vente en vue d'un remboursement.