Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Rapport du Giec : le maïs consomme moins d'eau que ce que l'on croit, selon les producteurs landais

-
Par , France Bleu Gascogne

Dans un nouveau rapport publié jeudi, les experts de l'ONU sur le climat concluent qu'il est indispensable de repenser l'usage des terres. On s'est posé la question pour le maïs, première céréale des Landes. Contrairement aux idées reçues, elle consomme moins d'eau que d'autres céréales.

Le maïs couvre 70% des terres agricoles landaises
Le maïs couvre 70% des terres agricoles landaises © Maxppp - MAXPPP

Département Landes, France

Dans son dernier rapport, publié jeudi 8, le Giec (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) estime qu'il est urgent de changer nos habitudes alimentaires et de repenser l'usage de nos terres agricoles.  Pour réduire le réchauffement climatique, et pouvoir nourrir les 9,8 milliards d'êtres humains en 2050, il est nécessaire selon les experts de l'ONU sur le climat, que la production agricole doit être entièrement modifiée. On s'est posé la question pour le maïs, qui couvre 70% des terres agricoles landaises et qui nourrit les élevages du département.

"Le maïs est souvent la céréale bouc émissaire" - Jean-Luc Cape, vice président de la Chambre d'agriculture

En plein été, vous passez sûrement en voiture à côté de nombreux champs de maïs, et vous avez peut-être l'impression qu'ils sont constamment arrosés. En découle alors l'idée que le maïs est une céréale très consommatrice d'eau. "C'est une idée reçue, tranche Jean-Luc Cape, vice président de la Chambre d'agriculture et maïsiculteur. Le maïs consomme beaucoup moins d'eau que d'autres cultures comme le blé ou l'orge. Le maïs est souvent la céréale bouc émissaire, mais elle consomme moins d'eau et c'est la plante qui peut produire et nourrir le plus d'animaux à partir d'un mètre cube d'eau."

Un accès à l'eau suffisant dans les Landes

Imaginez que pour récolter un sac d'un kilogramme de maïs, il faut environ 500 litres d'eau. Pour d'autres céréales, c'est plus : il faut près de 700 litres pour un kg de blé et environ 800 litres pour un kg de soja, selon Bernard Grilhon, au service irrigation de la Chambre d'agriculture.

"Il faut aussi savoir que dans les Landes, sur les 250 000 hectares de maïs, on arrose que la moitié nord", poursuit l'expert. Sauf pour une dizaine de champs, la moitié sud elle n'est pas irriguée car déjà arrosée par la pluie.

"Le vrai enjeu est d'avoir l'accès à l'eau suffisant pour arroser le maïs l'été, explique Jean-Luc Cape, vice président de la Chambre d'agriculture. Dans les Landes, nous sommes sous influence d'un climat océanique. L'hiver nous avons des excédents de pluie que nous pouvons largement utiliser cet été pour irriguer les champs."

Vers de nouvelles techniques de récoltes

Le maïs consomme donc moins d'eau que d'autres céréales c'est vrai, mais c'est une céréale qui consomme quand même. Dans le contexte actuel du réchauffement climatique, certains agriculteurs landais testent des nouvelles techniques.

"On peut par exemple planter les semences plus tôt dans l'année, explique le Landais Daniel Peyraube, secrétaire générale de l'AGPM (Association Générale des producteurs de maïs). Cela permet à la plante d'arriver à maturité pile au mois de juin, avant les grosses chaleurs." Des agriculteurs se tournent aussi vers d'autres récoles, comme le tournesol ou encore le sorgho.