Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Réchauffement climatique : un vigneron alsacien s'adapte et produit des vins de macération

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

S'adapter au réchauffement climatique : à Pfaffenheim, Jean-Pierre Frick, pionnier du bio en Alsace, produit des vins de macération. Lors des vendanges : il réserve la récolte du matin, plus fraîche, pour la vinification et la récolte de l'après-midi, plus chaude, pour la macération.

Jean-Pierre Frick produit des vins de macération depuis trois ans
Jean-Pierre Frick produit des vins de macération depuis trois ans © Radio France - Guillaume Chhum

Les vignerons alsaciens sont très attentifs au réchauffement climatique. Alors que depuis le début de l'année 2000, nous avons gagné 1,5 degrés, il y des vendanges de plus en plus précoces, elles commencent généralement fin août, début septembre. 

Chez les vignerons, certains sont très en avance face à ce réchauffement climatique :  c'est le cas de Jean-Pierre Frick, l'un des pionniers du bio en Alsace

Priorité à la macération pour le vin 

Le vigneron  est installé à Pfaffenheim, près de Colmar, il a commencé en 1970 et est installé en biodynamie depuis 1981. Parmi les principales initiatives qu'il mène depuis trois ans sur ses douze hectares : la macération du vin. Pendant les vendanges, les températures sont très chaudes, il choisit donc de "trier " son raisin récolté. 

Le matin, les raisins qui sont les plus frais, on les met directement au pressoir. L'après-midi, les raisins récoltés chauds, on les met dans des cuves pour les macérer," Jean-Pierre Frick.  

Le produit fini est plus sec et peut dérouter les puristes qui préfèrent des vins d'Alsace plus sucrés. 

Jean-Pierre Frick produit des vins de macération depuis trois ans

Procédure d'enroulement de la vigne autour des fils
Procédure d'enroulement de la vigne autour des fils © Radio France - Guillaume Chhum

Des Riesling, Gewurztraminer  ou Sylvanner de macération, qui se vendent très bien au Japon, au Québec ou encore en Europe du Nord. Des vins macérés qui représentent maintenant la moitié de la production de ce pionnier du bio en Alsace.

Enroulement de la vigne 

Face au yo-yo des températures dans les vignes, la méthode utilisée depuis trois ans, c'est aussi de ne pas couper l'Apex la tête de la vigne et procéder à son enroulement  autour des fils. Ainsi, la vigne résiste mieux aux écarts de températures.

Il faut de la main d'oeuvre supplémentaire : deux personnes de plus, pour procéder à l'enroulement de la vigne qui a lieu au mois de juin. 

Jean-Pierre Frick produit chaque année entre 65.000 et 70.000 bouteilles, dont la moitié est issue de la macération. 

Jean-Pierre Frick procède à l'enroulement de la vigne et au maintien de l'Apex

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu