Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Mauvaise année pour le maïs dans le Gers, les rendements en baisse de 30 à 40%

-
Par , France Bleu Occitanie

La récolte du maïs touche à sa fin dans le Gers et les rendements ne s'annoncent pas bons. La météo, très pluvieuses au printemps puis très sèche l'été, n'a pas été favorable.

Un champ de maïs - illustration
Un champ de maïs - illustration © Radio France - Emmanuel Claverie

La récolte de maïs touche à sa fin en France et devrait se terminer d'ici fin octobre, début novembre. Et dans le Gers, plus gros département producteur de maïs en Occitanie, la récolte 2020 ne s'annonce pas bonne. "Nous avions un résultat en 2019 particulièrement exceptionnel, avec des rendements records en moyenne sur notre zone, mais là, nous sommes plutôt dans la pire année, avec des rendements inférieurs de 30 à 40% à d'habitude", constate le président de la Chambre d'agriculture du Gers, Bernard Malabirade.

Les conditions climatiques cette année n'ont pas été favorables aux récoltes. "Le printemps a été difficile, il a beaucoup plus, les terres étaient lourdes et les semis ne se sont pas faits dans de bonnes conditions. donc le résultat ne peut pas être excellent", explique-t-il. Et les parcelles non irriguées ont aussi beaucoup souffert de l'été très sec.

Des pertes importantes malgré une hausse des prix

"La quantité d'eau qui tombe n'est pas forcément très différente d'une année sur l'autre mais c'est beaucoup plus contrasté : on a des périodes avec beaucoup de pluie et après de longues périodes de sec, déplore Pierre Pagès, producteur de maïs sur la commune de Viella, dans l'ouest du Gers. Il va falloir qu'on trouve un moyen de stocker l'eau quand elle tombe de manière à l'utiliser l'été et pallier ces problèmes de manque d'eau dans l'été. Et cette année illustre ça de façon très forte".

Et même si le prix du maïs est plutôt en hausse, cela ne compense pas les baisses de rendement. Pierre Pagès, par exemple, exploite 40 hectares de maïs grain et estime ses pertes cette année à 50 quintaux par hectares. En tout, son manque à gagner pourrait s'élever à 30.000 voire 40.000 euros.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess