Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Récoltes catastrophiques : la chambre d'agriculture de l'Indre ouvre une cellule d'urgence

mercredi 20 juillet 2016 à 19:50 Par Carl Dechâtre, France Bleu Berry

Les intempéries de mai et juin ont considérablement endommagé les récoltes dans l'Indre. Rendements en baisse, mauvaise qualité et cours mondiaux également en baisse : les conséquences financières sont lourdes pour les exploitants. La chambre d'agriculture ouvre une cellule d'urgence.

Christophe Périgord, Séverine Van Hasselaar et Robert Chaze de la chambre d'agriculture de l'Indre ouvrent une cellule de crise pour les agriculteurs
Christophe Périgord, Séverine Van Hasselaar et Robert Chaze de la chambre d'agriculture de l'Indre ouvrent une cellule de crise pour les agriculteurs © Radio France - Carl Dechâtre

Indre, France

Du jamais vu depuis au moins 30 ans les moissons de grandes cultures sont catastrophiques cet été dans l'Indre !

Elles ne sont accomplies qu'au deux tiers mais le bilan est déjà alarmant. Les intempéries de mai et juin ont réduit les rendements des blés (-30%) orges (-30%) et colza (-20%) près de 30% et dans le même temps les cours ont considérablement chuté par rapport à l'année dernière en raison de récoltes mondiales abondantes y compris ailleurs en Europe. Ajoutez à cela une qualité de produit détériorée par l'humidité et la chaleur, résultat les exploitants de l'Indre enregistrent des pertes considérables.

100 millions d'euros de déficit dans l'Indre

Bien sûr les situations sont contrastées selon les exploitations, en moyenne le déficit serait de 300 euros à l'hectare.  Au total sur le département de l'Indre le déficit de la filière agricole concernée atteindrait 100 millions d'euros. Une catastrophe pour les plus touchés qui vont avoir besoin de renégocier auprès des banques et fournisseurs pour sauver leur affaire en attendant d'éventuels dédommagements de calamité agricole.

Cellule d'urgence

Pour les aider et les orienter dans leurs démarches, la chambre d'agriculture de l'Indre vient de mettre en place une cellule d'urgence, joignable au 02.54.61.61.75.

Mis en contact avec des techniciens de la chambre, ils pourront poser toutes les questions qui leur paraissent utiles sur le plan économique ou social.

La Chambre d'agriculture espère maintenant pouvoir mettre en place des audits personnalisés gratuits auprès des agriculteurs les plus touchés. Une initiative qui aura besoin de financements publics. Les représentants de la chambre régionale d'agriculture ainsi que la FRSEA sont en négociation avec la région Centre-Val-de-Loire 

La cellule est joignable aux horaires suivants :

Lundi : 8h30-12h / 13h30-17h30

Mardi au jeudi : 8h-12h / 13h30-17h30

Vendredi : 8h-12h / 13h30-16h

Dans l'Indre environ 2000 agriculteurs vivent principalement de l'exploitation de grandes cultures notamment céréalières.