Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Record en Ardèche : les vendanges démarrent ce jeudi dans le Sud du département

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Des vendanges qui démarrent le 6 août, c'est une première dans le Sud Ardèche. La météo est propice, et la récolte démarre par un tout nouveau cépage, le Muscaris, précoce.

Grappe de raisin blanc (photo d'illustration)
Grappe de raisin blanc (photo d'illustration) © Radio France - Catherine Grain

La chaleur de la semaine passée a fini de faire mûrir les raisins dans le Sud Ardèche, la météo a été propice. Les vendanges de Chardonnay pour les 7.000 hectares de l'IGP Ardèche démarreront lundi, le 10 août. C'est deux jours plus tard que l'été caniculaire de 2003, où les vignerons avaient démarré la récolte le 8 août.

Ce qui explique qu'ils débutent le 6 août cette année, c'est qu'ils ont un tout nouveau cépage à récolter : le Muscaris. C'est un hybride entre le muscat petits grains et le solaris. Une dizaine d'hectares ont été plantés dans le Sud Ardèche explique Pierre Champetier, le président de l'IGP Ardèche : "ce sont les jeunes qui ont voulu planter du Muscaris pour réduire les traitements. On est à deux traitements cette année, contre huit pour les cépages classiques. Les traitements coûtent cher, on n'aime pas les faire, et on sait bien que la société nous pousse aussi à les arrêter. Alors on teste de nouveaux cépages résistants. Le Muscaris est précoce, et les vignes, plantées il y a un peu plus de 2 ans, sont jeunes, peu chargées, ça accélère aussi la maturité."

Une petite récolte, mais de qualité

Tous cépages confondus, la récolte s'annonce inférieure en quantité par rapport à l'an dernier explique Pierre Champetier : "les raisins souffrent du chaud, on a eu un peu de pertes par endroits avec de la grêle, un peu de gelée..mais par contre la qualité est magnifique pour le moment, parce que l'été a été favorable. Avec le beau temps, on n'a pas de maladie, et on a eu de la pluie en mai, juin, juillet. Ce qui nous fait peur, c'est la canicule et les 40° annoncés. Cela brûle la récolte, la maturité n'a pas le temps de se faire. Travailler des raisins avec des chaleurs pareilles, c'est compliqué."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess