Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La relance éco : c'est parti pour les vendanges du Crémant dans l'Yonne

-
Par , France Bleu Auxerre

Crise du Covid-19, sécheresse, canicule, c'est dans ce contexte compliqué que les vendanges débutent ce vendredi matin dans l'Yonne pour les crémants de Bourgogne. Entretien avec Philippe De France, le président de la coopérative des caves de Bailly.

Début des vendanges pour le crémant dans l'Yonne
Début des vendanges pour le crémant dans l'Yonne © Maxppp - Photo d'illustration

Les portes des caves de Bailly ouvrent leur porte aux producteurs de Crémant ?

Oui, les caves de Bailly ouvrent leur pressoir ce matin, c'est le plus gros de la production pour les caves. Quelques propriétaires débutent les vendanges notamment  dans le coulangeois. Le plus gros commencera lundi prochain comme à Saint- Bris. 

Ce sont des vendanges historiquement précoces...

C'est du jamais vu ! Elles ont une douzaine de jours d'avance sur l'an dernier qui était déjà précoce. On avait commencé fin août l'an dernier. L'absence de froid l'hiver, un printemps chaud surtout en avril,  un temps très chaud et très sec ces derniers jours ont permis d'accélérer la maturation. Il y a même des raisins grillés, surtout le pinot noir très sensible à la chaleur. Donc cela a provoqué des pertes de rendements. On attend peu de pluie . Le raisin est à maturité, on a pas le choix, il faut y aller.

Cela veut dire que la quantité sera moindre ?

Oui, moindre qu’espéré. On s'attendait à faire une belle récolte, ce sera sans doute mi figue mi raisin. Mais tant que l'on a pas vendangé quelques jours il est difficile de se prononcer.

La qualité en revanche devrait être au rendez-vous...

Oui, quand on a des vendanges précoces, atteindre le degré de maturité idéal n'est pas un souci, ce n’est pas la même chose que lorsqu’on est en octobre avec des journées plus courtes et plus fraîches et des intempéries plus nombreuses, avec un peu de pourriture qui détériore la qualité.

On a aussi cette année le contexte sanitaire, comment attirer les saisonniers avec le protocole à respecter ?

Les dispositions sont prises avec des masques, du gel hydroalcoolique. On fera du covoiturage pas trop serré pour se rendre dans les parcelles. Cela veut dire plus de véhicules. Ce n'est pas mieux pour la planète mais plus sécurisant pour les vendangeurs. Les repas seront en plein air avec distanciation.  Nous respectons les consignes de  l’inter profession et des autorités administratives.

Il n' y a pas de problème pour recruter des vendangeurs ?

Moi j'ai bouclé mon équipe très rapidement. Il y a plus d'un mois et demi que je suis complet. On a plus de jeunes cet été. Les étudiants retournent à l’université en septembre octobre, ce qui nous prive de leur main d'oeuvre habituellement. Des collègues font aussi  appel  à des entreprises qui amènent des équipes de vendangeurs.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess