Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Rencontre avec un producteur de chrysanthèmes au nord de l'Yonne

jeudi 1 novembre 2018 à 0:21 - Mis à jour le jeudi 1 novembre 2018 à 8:59 Par Denys Baudin et Renaud Candelier, France Bleu Auxerre et France Bleu

Ils sont une tradition et un sacré marché. Pour les horticulteurs de l'Yonne, la saison du chrysanthème est très importante comme chez Cédric Montagne à Molinons.

25 millions de chrysanthèmes vendus chaque année en France
25 millions de chrysanthèmes vendus chaque année en France © Maxppp - photo d'illustration

Auxerre, France

Les horticulteurs vont réaliser une partie importante de leur chiffre d'affaire en quelques jours. Les chrysanthèmes représentent 20% des plantes à fleurs vendues en France. 

Il s'en vend chaque année 25 millions de pots en France.

Au milieu de ses rangées de fleurs jaunes, mordorées, pourpres ou blanches, Cédric Montagne arrose soigneusement chaque pot : "Mieux vaut arroser au pied du plant que par dessus, sinon on abîme les fleurs. "Et ,s’il prend soin de ses 1.200 plantes c'est qu'elles représentent 20% de son chiffre son d'affaire annuel  : "_Tout se joue en huit jours de temps_, je suis ouvert tous le jours en ce moment et tout se joue dans les derniers jours.

"Tout se joue en huit jours" - Cédric Montagne 

Ici, beaucoup de clients sont des habitués : "On est attaché _ à nos tombes et aux traditions, le clair c'est pour mon fils et les autres pour mes parents et grands parents."Xavier et son épouse, n'envisagent pas d'aller acheter leur fleurs ailleurs, notamment en grande surface  : "Moi je pense que c'est chacun son métier_ et qu'on doit le respecter. Si j'ai mal aux dents je ne vais pas chez le fleuriste."

"Si j'ai mal aux dents je ne vais pas chez le fleuriste" - Xavier, un client

Chez Cédric Montagne les pots sont tous en terre cuite et les fleurs le résultat de six mois de travail.