Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Rendement 2019 en Champagne : la Fédération des vignerons indépendants s'inquiète

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

La Fédération des Vignerons indépendants de Champagne regrette la décision de l'interprofession de fixer à 10.200 kilos par hectare le rendement pour les prochaines vendanges. Un rendement en baisse qui envoie un mauvais message aux vignerons.

Le rendement commercialisable était de 10.800 kilos par hectare.
Le rendement commercialisable était de 10.800 kilos par hectare. © Radio France - Sophie Constanzer

Épernay, France

Alors que le très attendu rendement commercialisable a été fixé à 10.200 kilos par hectare pour les vendanges 2019 en Champagne lors de la réunion mercredi du Comité interprofessionnel des vins de Champagne (CIVC), la Fédération des vignerons indépendants regrette ce jeudi 25 juillet ce chiffre. Un rendement en baisse par rapport à l'an dernier justifié par le contexte économique, pour "contenter tous les marchés et tous les opérateurs" -vignerons, coopératives, maisons- dit le président du Syndicat général des vignerons. 

En gros, il faut être vendeur de raisin pour gagner de l'argent en Champagne -- Yves Couvreur

C'est précisément la philosophie du "juste milieu" que critique Yves Couvreur, président de la Fédération des vignerons indépendants en Champagne :"ça fait depuis 2008 qu'on fait la politique du juste milieu, depuis 2008 le prix du raisin n'a jamais été aussi élevé, la manipulation n'a jamais été aussi compliquée et distorsionée, et au bout d'un moment en gros il faut être vendeur de raisin pour gagner de l'argent en Champagne, ça devient aberrant ! voilà où on en arrive avec ce juste milieu, on a un dérapage...", s'agace Yves Couvreur. 

Plus de volume et de marges de manoeuvre demandés par la Fédération des indépendants 

Parmi les adhérents qui ont répondu à l'enquête de la Fédération des vignerons indépendants de Champagne (389 adhérents au total), 80% espéraient un rendement plus élevé, d'au moins 10.500 kilos par hectare, pour la vendange 2019. "Cela fait trois ans qu'on dit : laissez nous du volume pour faire de l'environnemental, investir dans les certifications, et on a besoin de trésorerie pour aller à l'export... ils essayent toujours de coller au marché, on en sort", souligne encore Yves Couvreur, qui demande que la Fédération des indépendants puisse siéger pour la prise de décision. 

"On a certains vignerons qui vendent toute leur quantité, qui ont investi depuis des années pour la commercialisation et aussi dans l'export... et à un moment s'il veulent continuer à développer leurs marchés, ils sont obligés d'acheter du raisin et donc obligés de prendre une carte de négoce et de quitter les vignerons indépendants", explique Christine Scher Sevillano, la vice présidente de la Fédération.

Les ventes sur le marché français continuent de baisser

Mercredi, le président de l'Union des maisons de Champagne a souligné la "dégringolade" des ventes de champagne sur le marché français, déjà observée en 2018 et qui se poursuit depuis le début de l'année. Cette réalité est loin d'être contestée par la Fédération des vignerons indépendants, qui estime que d'autres réponses que la baisse du rendement existent. "Elles sont où les autres réponses ? La communication ça arrive trop tard... on a pas su anticiper", interroge Christine Scher Sevillano. En 10 ans, la Champagne a perdu un tiers du volume de bouteilles vendu en France. 

Choix de la station

France Bleu