Agriculture – Pêche

Rennes : opération étiquetage sauvage des éleveurs de lapin dans un supermarché

Par Kevin Blondelle, France Bleu Armorique et France Bleu jeudi 20 avril 2017 à 18:10

Des éleveurs de lapins sont venus alerter le directeur du magasin sur leur situation et exiger une revalorisation du prix de leur production
Des éleveurs de lapins sont venus alerter le directeur du magasin sur leur situation et exiger une revalorisation du prix de leur production © Radio France - Kévin Blondelle

Une vingtaine d'éleveurs de la filière cunicole se sont réunis à l'Intermarché des Longchamps à Rennes ce matin pour demander une revalorisation du prix du lapin. Ils veulent que le kilo leur soit payé 20 centimes de plus.

Une vingtaines d'éleveurs de lapin se sont donné rendez-vous devant le magasin Intermarché de Longchamps à Rennes ce matin à l'appel de la FDSEA. Objectif : alerter sa direction sur les difficultés de la filière et demander une revalorisation du prix du lapin au kilo. Ils exigent 20 centimes de plus, une augmentation indispensable selon eux pour ne pas mettre la clé sous la porte, alors que beaucoup disent perdre de l'argent pour travailler actuellement.

Rencontre avec le directeur et étiquetage sauvage de certains produits en rayons

Producteurs et directeur du magasin ont discuté pendant près d'une demi-heure - Radio France
Producteurs et directeur du magasin ont discuté pendant près d'une demi-heure © Radio France - Kévin Blondelle

Le responsable du magasin a accepté de les rencontrer et leur a promis de faire remonter leurs demandes à la direction nationale. Pendant ces discussions, plusieurs producteurs ont étiqueté plusieurs barquettes de lapin, dont le prix est trop bas selon eux. On pouvait lire sur ces étiquettes "ce prix ne rémunère pas le producteur".

Les manifestants ont étiqueté certaines barquettes de lapin - Radio France
Les manifestants ont étiqueté certaines barquettes de lapin © Radio France - Kévin Blondelle

On fait un chèque tous les matins avant d'aller travailler pour rembourser nos emprunts, vous vous rendez compte ?

Les responsables de la filière cunicole de la FDSEA espèrent désormais obtenir un entretien avec les responsables de plusieurs grandes enseignes. En attendant ils promettent d'autres opérations de ce genre un peu partout en France dans les jours qui viennent.