Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Repas végétariens : les agriculteurs veulent contrôler les cantines scolaires mayennaises

mardi 9 octobre 2018 à 10:04 Par Charlotte Coutard, France Bleu Mayenne

La FDSEA souhaite prendre rendez-vous avec les responsables des cantines scolaires d'au moins 27 établissements mayennais, pour vérifier l'origine des produits, et s'assurer qu'on n'oblige pas les enfants à manger uniquement végétarien certains jours.

Philippe Jehan, président de la FDSEA de la Mayenne.
Philippe Jehan, président de la FDSEA de la Mayenne. © Maxppp - Thomas BREGARDIS

Laval, France

La FDSEA retourne à la cantine. Le syndicat agricole mayennais souhaite se rendre, avant les vacances de la Toussaint, dans au moins 27 cantines scolaires du département, une par canton historique. 

Origine des produits et repas végétariens en ligne de mire

Il s'agit de vérifier l'origine des produits servis aux enfants, vérifier aussi qu'il y a des produits locaux, et s'assurer que les cantines scolaires ne proposent pas que des menus végétariens certains jours aux enfants. 

"Les agriculteurs sont montrés du doigt" - Philippe Jehan

"Malheureusement les agriculteurs sont montrés du doigt par notamment par les Vegans, toute cette mouvance qui fait de l'anti-agriculture, et qui rend malheureux nos collègues agriculteurs", assure Philippe Jehan, le président de la FDSEA 53. "Ce qu'on aimerait, c'est que nos responsables de cantines ne rentrent pas dans ce système là, qu'on laisse le choix aux enfants, mais aussi à nos retraités, et aux parents. Il y a une certaine pression, de certains concitoyens, qui sont _contre le monde agricole_, et qui nous désespèrent".

Des contrôles dans les grosses cantines du département

Mais dans certains établissements, il n'y a qu'un seul choix à midi, avec de la viande, sans repas végétarien équilibré (c'est-à-dire sans viande mais avec un aliment de substitution pour compenser). "C'est pour ça qu'on différenciera les petites cantines des grosses cantines. Quand il n'y a pas de choix, c'est discutable", reconnait Philippe Jehan.   

Il ne s'agira pas de contrôles inopinés, le syndicat va prendre rendez-vous avec les responsables d'établissements, les responsables des cantines et les élus, pour réaliser des rencontres, après l'heure du déjeuner. La FDSEA veut faire ces contrôles, principalement dans des collèges, avant le 20 octobre prochain.