Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche
Dossier : Dossier du jour de France Bleu Vaucluse

PHOTOS - Retour dans la forêt incendiée de La Bastidonne, où la nature refleurit

-
Par , France Bleu Vaucluse

Pour la première fois depuis l'incendie, retour sur la colline de Vaucluse où 1.200 hectares de pins et de chênes ont brûlé en juillet 2017. Quelque 10.000 mètres cubes de troncs brûles sont dégagés. Les narcisses fleurissent et les plantes de la garrigue repartent. Aucun arbre ne sera replanté.

Narcisses et muscaris profitent de l'espace dégagé par le feu pour fleurir sur la colline Saint Sépulcre
Narcisses et muscaris profitent de l'espace dégagé par le feu pour fleurir sur la colline Saint Sépulcre © Radio France - Philippe Paupert

La Bastidonne, France

Exclusif: huit mois après l'incendie, France Bleu Vaucluse est retourné sur la colline où les flammes avaient ravagé 1200 hectares de pins et de chênes. L'accès à la colline est interdit depuis l'incendie. 

Aucun arbre ne sera replanté: il faut faire confiance à la nature

La colline a jauni malgré un automne et un hiver très secs. Des muscaris sont éclos et des narcisses tapissent de jaune les crêtes de la colline entre Mirabeau, La Tour d'Aigues et la Bastidonne. Le Parc naturel du Luberon a piloté une étude pour déterminer les priorités. L'Office National des Forêts estime que 10 000 mètres cubes de bois sont exploitables. L'écorce est calcinée mais l'intérieur des troncs a été épargné  par le feu. Les arbres seront débités en plaquettes pour du bois-énergie.  

Frédéric Prod de l'ONF demande qu'on respecte le rythme de la nature : "La priorité n'est pas de retrouver une foret demain". Aucun arbre ne sera planté

Le maire de La Bastidonne a donc du modérer "les nombreux habitants qui proposent de replanter un arbre ou de semer un gland". Jacques Decuignières souhaite que les "habitants de La Bastidonne, souvent des urbains, se réapproprient la nature". Aline Salvaudon, responsable de la biodiversité du PNR préconise de faire confiance à la nature.

"Il y avait une banque de graines dans le sous-sol. Des arbustes de garrigues repartent comme le chêne kermes". Aline Salvaudon, Parc naturel du Luberon

L'incendie avait été déclenché par la foudre. Des pompiers avaient été blessés mais les habitants avaient été épargnés. Aucun bâtiment n'a été détruit. Pendant plusieurs jours, l'incendie avait parcouru la colline Saint Sépulcre. Une étude a défini quels bois extraire, dans quelles zones. La priorité sera donnée aux abords des pistes et de la voie ferrée. L'ONF préconise aussi de consolider avec des fascines des versants menacés d'érosion en cas de fortes pluies. 

"Le petit bois est mort. Il faut couper les feuillus maintenant pour qu'ils repartent du pied." Frédéric Prodhomme, Office national des forêts

Le Parc naturel régional du Luberon veut réserver une centaine d'hectares sans forêt pour des petits oiseaux comme la fauvette pitchou ou la pie grièche. Aline Salvaudon, responsable de la biodiversité du PNR rappelle que ces espaces méditerranéens secs ont connu des incendies depuis des millénaires. Le pin d'Alep est ainsi adapté pour repousser seul car une partie de ses pommes de pins ont besoin d'une température de 200 degrés pour libérer des graines". 

L’accès à la colline brûlée reste interdit. En deux semaines, l'ONF a dressé une quinzaine de procès-verbaux à des visiteurs qui ne respectaient pas l'interdit. Les mairies insistent sur la nécessité de débroussailler autour des propriétés sous peines d'amendes.

10 000 mètres cube de bois brûlés seront extraits de la colline calcinée - Radio France
10 000 mètres cube de bois brûlés seront extraits de la colline calcinée © Radio France - Philippe Paupert
Les bulbes de narcisses ont germé au pied des arbustes brulés - Radio France
Les bulbes de narcisses ont germé au pied des arbustes brulés © Radio France - Philippe Paupert
La végétation a disparu après l'incendie mais les graines germent au printemps - Aucun(e)
La végétation a disparu après l'incendie mais les graines germent au printemps - Mairie La Bastidonne
L'écorce des troncs a brûlé mais 10 000 métres cube restent exploitables - Radio France
L'écorce des troncs a brûlé mais 10 000 métres cube restent exploitables © Radio France - Philippe Paupert
Des champs de narcisses jaunissent les crêtes du secteur incendié en juillet 2017 - Radio France
Des champs de narcisses jaunissent les crêtes du secteur incendié en juillet 2017 © Radio France - Philippe Paupert
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu