Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Revenus, sécheresse et agribashing au menu de la visite du ministre de l'Agriculture en Côte-d'Or

lundi 7 janvier 2019 à 19:40 Par Anne Pinczon du Sel, France Bleu Bourgogne et France Bleu

Le ministre de l'Agriculture et de l'alimentation était en visite en Côte-d'Or ce lundi. Il a rencontré les agriculteurs dans le pays beaunois et ils ont profité de cette visite pour lui faire part de leurs problèmes du moment : la sécheresse de cet été, les revenus trop bas, et l'agribashing.

Le ministre de l'agriculture en visite dans une ferme de Mavilly-Mandelot
Le ministre de l'agriculture en visite dans une ferme de Mavilly-Mandelot © Radio France - Anne Pinczon du Sel

Côte-d'Or, France

"Je suis beaucoup sur les réseaux sociaux, et y'a quand même des choses qui font du mal" s'agace Cyril Jacotot, éleveur à Mavilly-Mandelot. La visite de Didier Guillaume, le ministre de l'Agriculture et de l'alimentation, sur son exploitation coïncide avec l'appel lancé par certaines personnalités pour une journée sans viande. "Ici on fait _de l'élevage de qualité_, et comme vous pouvez le constater, nos bêtes ne sont pas maltraitées." 

Depuis plusieurs semaines, voire plusieurs mois, la FDSEA a fait de l'agribashing l'un de ses chevaux de bataille : communiqués sur les réseaux sociaux, actions devant les médias locaux, etc. "Je veux bien discuter, mais que chacun balaye devant sa porte, s'énerve Frédéric Faivre, le porte-parole du syndicat. Les personnalités du monde du spectacle, ils font quoi pour l'environnement quand ils prennent des hélicoptères et des avions pour aller tourner leurs films ?" 

Le ministre a rencontré les représentants du monde agricole pendant plus d'une heure  - Radio France
Le ministre a rencontré les représentants du monde agricole pendant plus d'une heure © Radio France - Anne Pinczon du Sel

C'est avec ce sujet que le ministre de l'Agriculture a choisi de démarrer son entretien avec les représentants du monde agricole. "Il ne sert à rien de montrer du doigt, il ne sert à rien de diviser, surtout en ce moment. Tous les agriculteurs font des efforts, oui il y a encore des choses à faire, oui il faut diminuer les intrants chimiques, mais la transition est en train de se faire et les agriculteurs ne doivent pas se sentir rejetés par la société", affirme Didier Guillaume 

Sécheresse 

Les agriculteurs ont aussi fait par de leurs difficultés cet hiver, à cause de la sécheresse subie cet été. Le ministre a dit qu'en plus des aides régionales et départementales, la Côte-d'Or allait toucher 6,4 millions d'euros de la part de l'Etat. Il a également réaffirmé qu'il était favorable aux _"petites réserves d'eau collinaires_. Parce qu'on ne peut pas regarder la pluie tomber pendant six mois et chercher de l'eau pendant les six autres mois de l'année." 

Zones agricoles défavorisées 

Sur son exploitation, Cyril Jacotot s'est étonné du fait que la commune de Mavilly-Mandelot soit sortie de la carte des zones agricoles défavorisées. Pour lui, cette reconnaissance se traduisait par une aide de 21.000 euros par an pour sa ferme, " ça représente le budget vétérinaire ou le budget fuel de l'exploitation, c'est quand même pas rien." Cette carte est dessinée par la France, en collaboration avec l'Union européenne. "Elle a été validée par l'Europe, explique Didier Guillaume, je suis en train de regarder si on peut bouger à la marge sur les secteurs comme celui-ci, c'est en cours de discussion."