Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Agriculture – Pêche DOSSIER : Naufrage du cargo Grande America

Risque de pollution au fioul : les conchyliculteurs vigilants

jeudi 14 mars 2019 à 18:28 Par Pascal Roche, France Bleu Loire Océan et France Bleu

Les producteurs d'huîtres de Vendée et de Loire-Atlantique ont commencé jeudi à prendre les devants au cas où les nappes de fioul échappées du navire qui a fait naufrage à 300 km des côtes échoueraient sur notre littoral.

Les producteurs invités à mettre leurs huîtres à l'abri dans des bassins
Les producteurs invités à mettre leurs huîtres à l'abri dans des bassins © Maxppp -

Nantes, France

L'heure est aux recommandations et à la prévention. Au Comité régional conchylicole des Pays de la Loire, le président est sur tous les fronts  face au risque de pollution annoncé sur le littoral français. Deux nappes de fioul échappées des cuves du Grande America ont été observées après le naufrage du navire, elles se dirigent vers les côtes françaises, sans doute vers la Charente-maritime et la Gironde mais les producteurs de l'huître Vendée-Atlantique suivent la situation de près et ont commencé jeudi à prendre des initiatives.

Stocker des huîtres pour en avoir suffisamment pendant un mois

La première consigne adressée aux professionnels est de mettre les huîtres à l'abri, de les stocker dans des bassins et d'en avoir suffisamment pour tenir jusqu'à la mi-avril. La priorité pour les producteurs est de continuer à vendre et de rassurer le consommateur. Pour cela, des huissiers vont procéder dès vendredi à des prélèvements d'eau à proximité des zones de production, le but est de montrer qu'il n'y a pas à ce jour d'hydrocarbure dans l'eau et que les produits sont sains.

En cas de pollution, ces analyses serviront de preuve à charge contre l'armateur du Grande America.

Des barrages prêts à être installés

Dans les différentes zones de production d'huîtres, entre la Baie de Bourgneuf et la Baie de l'Aiguillon, des barrages (en kit) vont être envoyés pour être installés, si jamais la pollution devait survenir, à proximité des bassins de stockage et d'épuration des coquillages.