Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Saint-Nazaire: quatre jeunes agriculteurs se lancent dans l'élevage de chèvres

vendredi 2 mars 2018 à 3:00 Par Anne Patinec, France Bleu Loire Océan

Leur exploitation s'appelle "Entre chèvres et choux". Quatre jeunes agriculteurs du quartier de Saint-Marc viennent de lancer un appel aux dons sur internet pour acquérir un troupeau de 80 chèvres. Ils ont besoin de 15 000 euros et se sont rendus au salon de l'Agriculture à Paris pour en parler.

Les jeunes agriculteurs privilégient la vente directe
Les jeunes agriculteurs privilégient la vente directe © Radio France - Anne Patinec

Saint Nazaire

Installés dans le quartier de Saint-Marc depuis presque deux ans,  les deux jeunes couples (deux frères et leurs compagnes)  qui gèrent "Entre chèvres et choux" pratiquent déjà le maraîchage. Ce sont d'ailleurs les seuls maraîchers de Saint-Nazaire. Agés de 28 à 30 ans, ils vendent 80% de leur production de fruits et légumes bio dans leur petite boutique installée à l'entrée de l'exploitation.  Les deux frères, Martin et Jean-Brice Moutault sont fils d'agriculteurs mais n'ont pas souhaité reprendre l'exploitation familiale de Chateaubriant.

On produit et on vend des fruits et légumes en fonction des saisons. Il y a 130 à 150 clients réguliers, souvent des voisins, de tous âges et de tous profils. Cela nous offre de bons moments d'échange. C'est vraiment un mode de commercialisation qui nous convient"  Martin Moutault, l'un des agriculteurs

80 chèvres d'ici le mois de mai

Dès leur installation, les deux couples avaient pour objectif d'élever des chèvres. L'un des couples a suivi des formations. Pour acquérir leurs 80 chèvres, il leur faut 15 000 euros. Poussés par leurs proches et leurs clients, ils ont décidé de lancer un appel aux dons sur la plate-forme Miimosa. En contrepartie, en fonction de la somme versée, les  donateurs pourront récupérer des produits de la ferme voire même passer une journée sur le site comme "fermier d'un jour".  En moins de dix jours, plus de 8 000 euros ont été récupérés. Les quatre exploitants ont notamment passé une journée à Paris au salon de l'Agriculture pour faire connaître leur projet. D'ici le printemps, ils fabriqueront  leur fromage et leurs yaourts qu'ils vendront sur l'exploitation.

D'autres projets

Les idées, le quatuor n'en manque pas. Un camping à la ferme avec une quinzaine d'emplacements pour toiles de tentes devrait voir le jour cette année. Des spectacles sont attendus dans le théâtre de verdure. Les quatre agriculteurs veulent aussi partager leur amour du métier avec les scolaires et le grand public; ils envisagent d'organiser des ateliers pédagogiques.