Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le retour sur info de France Bleu Belfort Montbéliard

Saison décisive pour l'exploitation maraîchère "les jardins du petit âne" à Mandeure

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Après une saison de galères, "les jardins du petit âne", la ferme maraîchère de Mandeure, espère connaitre son véritable envol. 2020 avait commencé avec un terreau infecté. La sécheresse et le Covid ont fait le reste. Une cagnotte solidaire et le soutien d'Interbio lui ont permis de tenir.

Régine Collet et son mari Tanguy dans le petit magasin de vente de la ferme
Régine Collet et son mari Tanguy dans le petit magasin de vente de la ferme © Radio France - Christophe Beck

On enfile les bottes. Direction la ferme maraîchère de Régine Collet, "les jardins du petite âne", sur les hauteurs de Mandeure dans le Pays de Montbéliard. L'exploitation a failli disparaître il y a tout juste un an, alors qu'elle venait seulement de s'installer. 

La faute, notamment à un terreau infecté par un petit champignon qui a foudroyé l'ensemble des semis. Régine Collet a pu mettre une croix sur sa vraie saison de maraîchage. Des amis lui soufflent alors l'idée d'une cagnotte qui fait un tabac. Près de 5000 € sont récoltés en quelques semaines. "Grâce à la cagnotte et à la solidarité de l'ensemble des maraîchers franc-comtois, j'ai pu redémarrer"

"La solidarité à la fois des clients et des collègues maraîchers" nous ont permis de tenir

Le réseau Interbio qui regroupe les producteurs bio de Franche-Comté s'est également largement mobilisé. en proposant gracieusement de nouvelles semences. "Il s'agit d'un collectif de producteurs qui travaille sur la question de l'adaptation semencière", explique Samuel Hohwald, technicien maraîchage à Interbio. "C'est une sorte de bloc de secours destiné à venir en aide aux producteurs qui traversent des moments difficiles". 

Mais pour Régine Collet, les soucis de s'arrêtent pas là pour autant. Le Covid et la sécheresse frappent coup sur coup. "Le Covid nous a privé d'une partie de la clientèle âgée. Et la sécheresse a étouffée les cultures qui nous restaient. Je fonctionne sur des cuves enterrées de récupération d'eau de pluie, dans un souci de développement durable", détaille Régine. 

Au bas de la colline, le magasin de la ferme
Au bas de la colline, le magasin de la ferme © Radio France - Christophe Beck

Pays de Montbéliard Agglomération accepte de voler au secours de la ferme maraîchère par des livraisons d'eau en citerne. Parallèlement, Régine Collet réfléchit à la meilleure gestion de l'eau... ou plutôt à la meilleure gestion du manque d''eau.T

Tous les espoirs reposent désormais sur ce printemps et cet été 2021.où les jardins du petit âne vont sûrement connaitre leur véritable envol. En tout cas, c'est ce qu'on leur souhaite.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess