Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Salon de l'Agriculture 2020

Salon de l'Agriculture 2020 : à Paris, l'événement ne profite pas à tout le monde

-
Par , France Bleu Paris

Le Salon international de l'agriculture s'ouvre ce samedi 22 mars jusqu'au 1er mars. Comme l'année dernière, des centaines de milliers de visiteurs sont attendus. Mais le salon ne profite pas à tout le monde, et notamment aux commerçants de la porte de Versailles.

Le Salon de l'Agriculture ouvre ses portes ce samedi 22 février. Plus de 1 000 exposants y sont attendus
Le Salon de l'Agriculture ouvre ses portes ce samedi 22 février. Plus de 1 000 exposants y sont attendus © Radio France - Bradley de Souza

"Idéale" entrera en piste ce samedi lors de l'inauguration de la 57e édition du Salon internationale de l'agriculture à porte de Versailles à Paris. La vache, une charolaise du département du Rhône, âgée de 6 ans est l'égérie cette année du salon. L'année dernière plus de 600 000 visiteurs avaient arpenté les allées du parc des expos. Pour le plus grand bonheur des quelque 1 000 exposants. Mais au grand dam des commerçants aux alentours.

"Le salon ne nous apporte rien"

"On pourrait croire qu'avec le monde, on travaille beaucoup mais en fait pas du tout. On subit. Le salon ne nous apporte rien", raconte Sulliman, un des commerçants situé juste en face du Salon internationale de l'agriculture. Depuis 14 ans, il tient son commerce. "Depuis quelques années, ils ont changé le système de billetterie. Les gens ne peuvent plus sortir puisque toute sortie est définitive maintenant, du coup, on a moins de clients. Je me rappelle à une époque, mon café sentait vraiment la campagne, la bouze de vache", se remémore le commerçant.

Depuis quelques années, toute sortie de l'enceinte du parc des expos est définitive. Par conséquent, les visiteurs restent le midi, déjeuner sur place. Les exposants restent donc près de leur stand. "Maintenant, c'est vrai que ça se passe le matin, tôt vers 8h, les clients viennent pour le petit déjeuner, ils prennent un café et la journée est lancée", relativise Francis, serveur dans un bar tabac. "Ce sont de bons vivants", ajoute-t-il.

Mais le salon fait quand même quelques heureux. Et notamment dans le secteur de l'hôtellerie. "Nous avons 45 chambres sur 6 étages et nous affichons complet chaque année", témoigne Amine, gérant d'un hôtel situé à 50m du parc des expos. "Et pour l'anecdote le petit-déjeuner, vu que c'est un buffet, c'est double dose. Les exposants sont des gros consommateurs puisque ce sont de gros travailleurs. Et c'est  des petits déjeuners consistants que nous leur proposons, viennoiseries, cafés, jus et évidemment de la charcuterie".         

Choix de la station

À venir dansDanssecondess