Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Salon de l'Agriculture 2018

Salon de l'Agriculture - Le porc cul noir aussi à l'honneur

-
Par , France Bleu Limousin
Paris, France

Au salon de l'agriculture, qui a ouvert ses portes samedi à Paris, le porc cul noir a le droit à son heure de gloire, ce lundi. Une vente aux enchères, suivie de près par les producteurs limousins. En attendant la journée dédiée au porc cul noir le jeudi. Un milieu en pleine expansion.

Le porc cul noir est aussi à l'honneur du Salon de l'agriculture à Paris
Le porc cul noir est aussi à l'honneur du Salon de l'agriculture à Paris © Maxppp - Bruno Levesque

Derrière son bureau, le téléphone n'arrête pas de sonner. Le temps presse. Il faut régler les derniers détails, avant l'ouverture de la vente aux enchères ce lundi après-midi. Une vente qui revêt une certaine importance. "On peut aller jusqu'à des sommes .... astronomiques, ce n'est peut-être pas le terme, mais un cochon peut se vendre facilement 2.000 euros aux enchères", estime Mickaël Delanotte, de la Coopérative du Cul Noir. 

Un montant loin de celui consacré aux bovins. Mais les éleveurs de porc cul noir seront tout de même bien représentés au salon, Porte de Versailles. Du 24 février au 4 mars, 3 truies accompagnées de leurs porcelets, et 4 porcs charcutiers, ont fait le voyage depuis le Limousin. 

Le signe d'une filière en bonne santé, en Limousin. "Ici, il y a du potentiel économique. Aujourd'hui, les agriculteurs ont de vrais ateliers de diversification du porc cul noir. Pour la Coopérative, la production est passée de 0 en 2014, à plus d'un millier de porcs cette année", sourit Mickaël Delanotte.

Une formidable vitrine

Le Salon de l'agriculture est "une formidable vitrine", dont les éleveurs peuvent difficilement se passer. "C'est l'occasion de rencontrer nos clients parisiens, d'inviter des gens à venir voir concrètement sur notre stand, à quoi ressemble le cochon cul noir", ajoute-t-il. 

A la fin du salon porte de Versailles, les cartes de visites s'empilent. Histoire de conquérir de nouveaux marchés. "On cible aujourd'hui les grandes agglomérations, Bordeaux, Toulouse, et puis bien sûr Paris. Il y a là-bas un pouvoir d'achat qui est plus important que par chez nous", conclut-il. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess