Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

"Sauve ton paysan" : les agriculteurs du Limousin remettent le couvert

-
Par , France Bleu Limousin

Les agriculteurs se mobilisent ce mardi en Haute-Vienne et en Corrèze, avec pour mot d'ordre "Sauve ton paysan", adressé directement à Emmanuel Macron. Plusieurs actions sont organisées à Limoges et Tulle pour interpeller le président de la République.

Les agriculteurs ont déjà manifesté le 8 octobre et ils descendent à nouveau dans la rue ce mardi à Limoges et Tulle, pour défendre leur bifteck.
Les agriculteurs ont déjà manifesté le 8 octobre et ils descendent à nouveau dans la rue ce mardi à Limoges et Tulle, pour défendre leur bifteck. © Radio France - Patrick Genthon

Limousin, France

Dans la droite ligne de la mobilisation du 8 octobre dernier, les agriculteurs donnent à nouveau de la voix ce mardi, à l'appel de la FNSEA et des Jeunes Agriculteurs. Une mobilisation nationale relayée en Haute-Vienne et en Corrèze, dans l'espoir de faire réagir le président de la République et d'obtenir des réponses sur plusieurs sujets dont l' "Agribashing" et les accords de libre-échange. 

A Limoges, les agriculteurs ont prévu une opération de bâchage de la préfecture, dans l'après-midi. Auparavant, certains vont effectuer une opération d’étiquetage des origines des viandes dans des supermarchés de Limoges. Ils en profiteront pour aller à la rencontre des consommateurs. A Tulle, les deux syndicats ont plutôt choisi de miser sur une communication grand public, avec une dégustation de produits corréziens sur la place de la cathédrale à la mi-journée.  

Ces actions interviennent au lendemain d'un aveu du ministre de l'agriculture qui reconnait que "le compte n'y est pas" avec la loi Alimentation. Elle devait rééquilibrer les relations commerciales entre producteurs, industriels et distributeurs, mais le bilan est loin d'être à la hauteur pour Didier Guillaume. Il appelle donc la grande distribution à jouer le jeu, sinon il prévient "il faudra durcir les choses politiquement."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu